Comment mesurer votre bien-être au travail

PUBLIREPORTAGE
Comment mesurer votre bien-être au travail
Modern business woman in the office

Connaissez-vous l’Indice de bonheur Léger (IBL) qui, depuis 2006, évalue ce qui rend les Québécois heureux? Selon l’IBL, sur les 25 facteurs associés au bonheur général, le travail occupe la 5e position, après l’accomplissement, la santé, l’amour et la reconnaissance. En clair, plus ils sont heureux au travail, plus le niveau de bonheur des Québécois augmente.

Et vous, êtes-vous heureux au travail? Afin de vous aider à répondre à cette question et à prendre les bonnes décisions pour votre développement professionnel, nous vous invitons à évaluer votre qualité de vie au travail (QVT) selon différents critères. De votre charge de travail à vos relations avec vos collègues, en passant par votre niveau de stress, découvrez comment déterminer votre niveau de bien-être au travail.

 

Les Canadiens et le bien-être au travail

Selon une étude récente de Services publics et approvisionnement Canada, 77 % des employés canadiens s’estiment prêts à changer d’emploi pour un meilleur bien-être. De plus, 70 % de ceux-ci se disent préoccupés par la santé et la sécurité psychologique au travail, et 14 % estiment que leur milieu de travail n’est ni sain ni sécuritaire.

 

Au Québec, une enquête a démontré que 19 % des travailleurs âgés de 25 à 44 ans se disent atteints d’un niveau élevé de détresse psychologique associé au travail. Durant les 12 mois précédant l’enquête, une personne sur cinq a affirmé avoir été victime de harcèlement psychologique au travail. Finalement, selon l’IBL, après la santé, le travail est le vecteur qui interfère le plus dans la quête du bonheur des Québécois.

 

Avec ces statistiques, il n’est donc pas étonnant que les employeurs essaient de plus en plus d’améliorer la QVT de leurs employés. Chose certaine, le bien-être au travail est une priorité pour les employés canadiens et un critère déterminant dans leur choix de carrière.

 

10 facteurs de bien-être au travail

La qualité de vie au travail est déterminée par une foule de facteurs qui touchent à la fois la santé, l’environnement de travail, la charge émotionnelle et physique ainsi que les relations interpersonnelles.

 

Il existe plusieurs outils professionnels destinés à mesurer la QVT des employés. Toutefois, pour faire une évaluation informelle de votre bien-être au travail, accordez une note de 1 à 10 à chacun des facteurs déterminants énumérés ci-dessous. Un score global en dessous de 75 pourrait indiquer que vous n’êtes pas très heureux dans vos activités professionnelles quotidiennes.

 

  1. Les relations interpersonnelles

Puisque vous passez une grande partie de votre temps à travailler, les interactions avec vos pairs et vos supérieurs jouent un rôle essentiel dans votre vie sociale. Entretenir des relations harmonieuses, respectueuses et conviviales avec ses collaborateurs rend le travail beaucoup plus agréable au quotidien.

 

Inversement, les conflits au travail, le harcèlement psychologique de la part d’un patron et les interactions froides et tendues entre collègues peuvent ternir vos journées de travail et parfois même mener à une détresse psychologique importante.

 

Êtes-vous bien intégré dans votre milieu de travail? Avez-vous tissé des liens d’amitié avec vos pairs? Vos relations avec vos supérieurs sont-elles respectueuses?

 

  1. Le niveau de stress

Les objectifs irréalistes, les délais serrés, les relations interpersonnelles tendues, une mauvaise confiance personnelle… Voilà quelques-uns des nombreux facteurs qui peuvent faire augmenter votre niveau de stress au travail. Vous vivez de l’anxiété liée à votre vie professionnelle? C’est sans doute parce que votre niveau de stress est trop élevé. Le stress peut mener à des problèmes de santé tant psychologiques que physiques, c’est pourquoi il ne doit pas être pris à la légère.

 

Quelles sont les sources de vos angoisses? Vous sentez-vous à l’aise de les aborder avec votre patron? Êtes-vous trop impliqué émotionnellement dans vos dossiers?

 

  1. La charge de travail

Une trop grande charge de travail peut aussi contribuer à faire augmenter votre niveau de stress. D’un autre côté, une charge de travail trop faible peut avoir un impact sur votre motivation et sur votre confiance personnelle. Il est primordial de discuter de votre charge de travail avec votre employeur afin de trouver un juste équilibre.

 

  1. La reconnaissance et la rétroaction

Au Québec, la reconnaissance au travail est le facteur de bien-être au travail le plus important pour les jeunes professionnels de 25 à 34 ans. Globalement, il s’agit du 3e facteur en importance, toutes tranches d’âges confondues.

 

Avez-vous l’impression que votre travail et vos efforts sont reconnus à leur juste valeur? Recevez-vous des remarques positives de la part de votre employeur lorsque vous accomplissez de belles choses? Vous donne-t-il une rétroaction constructive?

 

  1. La rémunération

Un autre facteur de bien-être au travail important aux yeux des Québécois est celui de la rémunération. Lorsqu’ils considèrent que leur travail est récompensé de façon juste, avec un salaire adéquat et des bénéfices intéressants, ils sont beaucoup plus motivés dans leur travail.

 

Jugez-vous que votre salaire est juste? Avez-vous l’impression d’en faire beaucoup et de ne pas être assez rémunéré? Les augmentations salariales offertes par votre employeur vous motivent-elles?

 

  1. Le sentiment d’appartenance

Le lien d’affection entre l’entreprise et ses collaborateurs est un facteur de bien-être au travail déterminant. Des employés qui adhèrent à la vision de l’organisation, qui s’identifient à cette dernière et qui s’y impliquent sont plus heureux que ceux qui y sont peu attachés.

 

Avez-vous l’impression d’être au bon endroit? Partagez-vous les mêmes valeurs que celles véhiculées au sein de votre entreprise? Êtes-vous fier d’y travailler?

 

  1. L’accomplissement de soi

Pour être heureux au travail, les Québécois ont besoin de sentir qu’ils accomplissent quelque chose. Pour ce faire, ils ont besoin d’autonomie, de responsabilités et de sens. Ils veulent également occuper un emploi qui leur permet d’exploiter leur plein potentiel.

 

Avez-vous l’impression que vos tâches vous permettent de vous développer professionnellement? Sentez-vous que votre travail contribue au succès de l’entreprise? Êtes-vous fier de vos accomplissements?

 

  1. La sécurité physique et psychologique

Un milieu de travail sécuritaire, tant sur le plan physique que psychologique, est un facteur essentiel pour les employés québécois. Lorsqu’ils ont toutes les ressources nécessaires pour effectuer leur travail de manière sécuritaire, ils sont plus efficaces et heureux. Ils sont également moins susceptibles de s’absenter pour cause de maladie.

 

Votre environnement de travail vous paraît-il sécuritaire? Vous sentez-vous à l’abri du harcèlement? Votre employeur a-t-il la santé de ses employés à cœur? Votre travail a-t-il des répercussions votre santé?

 

  1. La flexibilité

Ce n’est pas un secret : une vie équilibrée est synonyme de bien-être. Dans ce sens, la conciliation travail-famille est un facteur important de qualité de vie au travail pour plusieurs. Les employés québécois estiment qu’ils sont plus heureux lorsqu’ils travaillent pour un employeur flexible : télétravail, flexibilité des horaires, adaptabilité du mode de travail, etc. Ces exemples sont des attraits majeurs pour les employés en quête de sens et d’un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle.

 

Votre employeur vous propose-t-il des solutions pour concilier votre vie professionnelle et personnelle? Votre emploi vous permet-il d’avoir un équilibre de vie sain? Vous sentez-vous pris dans votre travail?

 

  1. La responsabilisation

La responsabilisation des employés vise à favoriser leur initiative et à encourager leur autonomie afin qu’ils puissent prendre le contrôle de leurs tâches. Cette approche a un effet direct sur la motivation, le sentiment d’appartenance et l’accomplissement des collaborateurs de l’entreprise.

 

Sentez-vous que vous avez la confiance de votre employeur? Vous laisse-t-il faire preuve d’autonomie et d’initiative dans l’accomplissement de vos tâches? Votre employeur fait-il preuve d’ingérence dans son management?

 

Le bien-être à l’ère du télétravail

En 2019, selon Statistique Canada, 4 employés sur 10 occupaient un emploi qui peut être exercé à domicile. Avec la pandémie, plusieurs organisations se sont tournées vers le télétravail et un bon nombre d’entre elles planifient de continuer dans cette voie. Mais, comment le bien-être des employés canadiens se porte-t-il à l’ère du télétravail?

 

Selon un sondage auprès de 1 000 professionnels canadiens en télétravail réalisé par le développeur de logiciel Capterra, 85 % de ceux-ci affirment aimer suffisamment l’expérience de télétravail pour la poursuivre, au moins de façon partielle. En ce qui concerne l’équilibre de vie, 55 % affirment qu’il est meilleur en télétravail.

 

D’un autre côté, 44 % des travailleurs canadiens disent avoir de la difficulté à différencier le temps de travail du temps personnel, alors que 37 % ont constaté une charge de travail accrue. Plusieurs affirment être plus stressés. Par exemple, 30 % des travailleurs disent avoir des troubles de sommeil, alors que 34 % se sentent isolés.

 

Finalement, le sondage démontre qu’un mode hybride qui allie présentiel et télétravail pourrait être la solution vers un bien-être accru des employés.

 

Le télétravail efficace et sain

Selon la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), il est essentiel d’établir une politique de télétravail claire avec les membres du personnel concernés pour optimiser le travail à domicile et assurer le bien-être des collaborateurs. La CNESST fournit également un aide-mémoire en santé et sécurité du travail pour le télétravail afin d’aider les employeurs à favoriser le bien-être de leur personnel qui travaille à domicile. L’aide-mémoire traite des risques psychosociaux et ergonomiques à mitiger dans le contexte du télétravail afin d’assurer la santé et la sécurité des employés.

Vous aimeriez rendre votre télétravail plus heureux? Voici quelques conseils pour favoriser votre bien-être dans un tel contexte de travail :

  • Adoptez des habitudes saines : sortez de votre pyjama, prenez des pauses, terminez la journée en sortant prendre l’air, etc.
  • Établissez des limites claires : créez-vous un horaire de travail avec des pauses déterminées et des heures fixes.
  • Créez-vous un espace de travail ergonomique et sain : ayez une chaise adaptée, un bureau et tous les outils de travail nécessaires. Essayez de limiter les sources de distraction dans cet espace.
  • Communiquez fréquemment avec vos pairs : gardez le contact avec vos collègues et définissez un moyen efficace pour vos communications.

Revoir son rapport au travail pour être plus heureux

Le bien-être au travail a une influence importante sur votre équilibre de vie. Après cette lecture, vous avez réalisé que vous n’êtes peut-être pas aussi heureux que vous souhaiteriez l’être dans votre emploi actuel? Il est peut-être temps de revoir votre rapport au travail. Si vous êtes du genre à être très impliqué émotionnellement dans vos tâches, apprenez à prendre une distance et à dire « non ». Si votre charge de travail fait augmenter votre stress, développez des techniques pour vous calmer et reprendre le dessus sur vos émotions.

 

Finalement, il se pourrait aussi que vous soyez au mauvais endroit pour vous émanciper professionnellement et trouver le bien-être au travail. Dans ce cas, la solution est peut-être de vous réorienter et de vous tourner vers un employeur qui partage davantage vos valeurs.

 

Vous êtes à la recherche d’une entreprise qui met le bien-être de ses employés au sommet de ses priorités et qui favorise la conciliation travail-famille? Poursuivez votre carrière chez Promutuel Assurance et joignez-vous une équipe dynamique et conviviale!

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Comment mesurer votre bien-être au travail - La Nouvelle Union - H2R Innovation Watch
1 année

[…] Comment mesurer votre bien-être au travail  La Nouvelle Union Lire plus […]

fabienne
fabienne
10 mois

pour compléter : Le bien-être au travail des salariés est évidemment une notion assez subjective et pourtant les phases d’évaluation et de contrôle supposent que l’on dispose d’outils de mesure et d’indicateurs : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/la-mesure-du-bien-etre-au-travail