3 situations où il est recommandé de consulter un avocat

Publireportage
3 situations où il est recommandé de consulter  un avocat

De nombreuses personnes pensent que consulter un avocat doit se faire lorsqu’il est question de divorce ou de problèmes juridiques graves, mais en réalité, il existe de nombreuses situations où il est vivement recommandé de faire appel à un avocat. Voici lesquelles.

1-En cas d’accident de la route

Si vous êtes ou avez été victime d’un accident de la route, vous avez automatiquement le droit d’avoir des indemnités, notamment si l’accident en question joue un rôle important sur votre état de santé. Pour faire une demande d’indemnité, il est souvent recommandé de prendre contact avec un cabinet d’avocats à Montréal qui pourra vous conseiller en personne dans les démarches à entreprendre.

En effet, bien qu’une demande d’indemnisation puisse se faire personnellement en ligne, il peut arriver qu’une erreur vous empêche d’avoir droit à celle-ci. Un document manquant ou une mauvaise information pourrait faire en sorte que la SAAQ refuse votre demande. Dans ce cas, vous pourrez faire appel à un avocat pour vous aider dans le processus et faire une demande de révision de dossier.

Notez qu’une demande d’indemnisation à la suite d’un accident de la route peut se faire dans les trois ans à partir de la date de celui-ci, donc prenez le temps de construire un bon dossier avec votre avocat avant de vous lancer.

2-En cas de litige

Si vous êtes propriétaire d’un logement en copropriété ou que vous songez à le devenir, il peut être très intéressant pour vous de consulter un avocat pour connaître vos droits et les démarches que vous devrez faire si vous êtes amenés à vivre un litige avec un locataire. Que ce soit pour une raison de non-paiement de loyer ou des charges ou simplement pour un non-respect des règlements établis dans votre immeuble, vous devez savoir que tous les litiges quels qu’ils soient doivent être traités par le Tribunal administratif du logement.

3-En cas de vice caché

Acheter une maison est une étape très importante dans une vie puisqu’il s’agit d’un gros investissement. Avec le stress des recherches, du déménagement et également des frais que cela peut coûter, il se peut qu’on manque de vigilance. Il arrive qu’après l’achat d’une maison, vous vous rendiez compte de la présence d’un vice caché. Pour qu’un dégât soit reconnu comme un vice caché, il est essentiel que le problème en question soit grave et qu’il ait été méconnu de l’acheteur au moment de l’achat. Dans de nombreuses situations, un vice caché peut se régler à l’amiable avec le propriétaire de la maison ou avec l’aide d’un avocat spécialisé en droit immobilier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mario Desilets
Mario Desilets
1 mois

Pourquoi consulter un bureau d’avocats de Montréal alors que nous avons de bons avocats (dont les tarifs sont plus raisonnables) dans notre région ?