Près de 70 vaches périssent dans l’incendie d’une ferme réputée

Près de 70 vaches périssent dans l’incendie d’une ferme réputée

Plus d'une cinquantaine de pompiers ontcombattu les flammes.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Journée d’enfer, jeudi, pour les pompiers du Service de sécurité incendie régional de L’Érable confrontés, en l’espace de quelques heures, à deux incendies majeurs, dont un qui a détruit une ferme réputée et fait périr près de 70 vaches.

Mais toutes ces interventions, incluant un feu de cheminée tôt le matin à Saint-Pierre-Baptiste, ont toutes un point en commun : la panne de courant qui sévissait dans la région.

Les pompiers du SSIRÉ achevaient leur intervention pour un incendie de résidence sur le 10e rang dans la Paroisse de Plessisville (on y reviendra plus loin), quand, vers 12 h 30, ils ont été appelés à se rendre à la ferme Karona Holstein sur le 11e rang. «Au départ, l’appel faisait état d’un feu de véhicule, mais une minute plus tard, tout s’était propagé aux bâtiments», a indiqué le directeur du SSIRÉ, Éric Boucher.

Sans perdre un instant,  il a fait appel rapidement aux pompiers de la Ville de Plessisville, tout en déclenchant l’alarme générale pour les casernes 45, 13, et 72, en plus de faire appel à la caserne 80 pour le transport d’eau avec un camion-citerne.

Les pompiers de Princeville ont aussi été demandés en entraide avec un camion autopompe et un camion-citerne.

Entre 50 et 60 pompiers ont été dépêchés sur les lieux. «Quand les premiers pompiers sont arrivés, le feu s’était déjà propagé au toit. On  constatait beaucoup de fumée, puis rapidement, les gaz se sont enflammés et les flammes sont apparues», a expliqué le directeur Boucher.

Neuf vaches ont pu être sorties, mais 68 autres bêtes ont trouvé la mort dans l’incendie. Des pertes qui s’élèvent à plus d’un million de dollars.

Karona Holstein est une ferme réputée pour la qualité de son bétail et de ses embryons. Elle avait notamment été couronnée, en 2014, du titre de maître-éleveur.

Le feu, d’origine accidentelle, est survenu pendant une panne d’électricité. «Une génératrice avait été branchée à un tracteur à l’extérieur. Le feu aurait pris naissance en raison d’une pièce défectueuse sur le véhicule garé à environ huit pieds du bâtiment. Mais les vents ont poussé les flammes vers la bâtisse et elles se sont vite propagées», a confié Éric Boucher.

Les pompiers ont eu recours à une pelle mécanique pour faciliter leur travail d’extinction. Ils ont terminé leur travail  vers 18 h,

Résidence détruite

Avant que ne sonne l’alarme pour l’incendie de la ferme, les sapeurs du SSIRÉ terminaient leur intervention pour un feu de résidence sur le 10e rang dans la Paroisse de Plessisville.

Le violent incendie a tout détruit, des pertes évaluées à 100 000 $.

Les pompiers du SSIRÉ avaient été alertés par un voisin vers 9 h 30. «À notre arrivée, l’embrasement était généralisé», a fait savoir le directeur Éric Boucher.

Vingt-cinq pompiers des casernes 45,72 et 13 ont été dépêchés sur place. «En raison des vents qui soufflaient, nous avons protégé une maison à proximité. Il n’y a pas eu de propagation», a confié l’officier.

La cause du sinistre, selon lui, découle aussi de la panne d’électricité. «Le propriétaire, avant de quitter sa résidence pour le travail, a attisé le poêle à bois qui serait en cause dans cet incendie», a signalé M. Boucher.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar