Près de 50 0000 $ d’Opération Enfant Soleil pour l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska

Près de 50 0000 $ d’Opération Enfant Soleil pour l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska

Au centre, Arthur L'aventurier et Alexis Mercier, l'Enfant Soleil du Centre-du-Québec, accompagnés de Diane Labrie, chef de service parent enfant à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska et de Mélanie Noël, chef du département de pédiatrie au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Avec son porte-parole Arthur L’aventurier, Opération Enfant Soleil a fait une halte, mardi matin, au centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Arthabaska pour y remettre un montant de 48 618 $.

Cette contribution porte à près de 420 000 $ l’argent remis depuis 1992 par Opération Enfant Soleil à l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska.

La tournée d’Opération Enfant Soleil constitue pour Arthur L’aventurier un moment privilégié qui lui permet de rencontrer les enfants. «J’ai rencontré, partout sur la planète, des aventuriers qui ont accompli des exploits. Mais, en 22 ans de carrière, les plus grands aventuriers que j’ai connus, ce sont les enfants qui vivent l’aventure de la maladie avec leurs parents et leurs frères et sœurs. Ça m’impressionne chaque fois de voir le courage de ces enfants», a-t-il confié.

Alexis, l’Enfant Soleil du Centre-du-Québec

L’enfant soleil de la région centricoise, Alexis Mercier, 4 ans, a assisté à la remise de l’octroi, en compagnie de sa maman Stéphanie Bouffard, de son papa Guillaume Mercier et de sa petite sœur Anaève.

Alexis vit avec le syndrome de Dravet, une rare forme d’épilepsie. «À l’âge de 10 mois, il a convulsé. J’ai paniqué. D’entendre crier les ambulanciers pour savoir combien il reste de kilomètres, c’est apeurant et marquant. Je souhaite ne jamais le revivre et ne le souhaite à personne», a confié, émue, la maman.

Le petit Alexis est atteint d’une forme sévère d’épilepsie. Les crises le laissent chaque fois épuisé. Plusieurs tentatives de traitement ont été faites pour atténuer son état, notamment un régime alimentaire strict auquel le bambin s’est plié avec courage. «Pendant 46 jours, Alexis n’a fait aucune crise, a souligné Stéphanie. Mais les crises ont repris. Depuis septembre, il ne va pas très bien.»

Les parents d’Alexis adaptent leur quotidien en fonction de leur fils, s’exerçant à lui procurer une vie normale. Mais en raison de son état, a souligné sa mère, il doit éviter d’avoir chaud, de s’exciter et d’attraper un virus. «Même la course peut déclencher une crise», a mentionné Stéphanie.

Pour la famille d’Alexis, la contribution d’Opération Enfant Soleil permet de fournir des équipements aux hôpitaux régionaux, comme l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska. Des équipements qui font en sorte que les petits patients peuvent obtenir des soins dans la région.

L’histoire d’Alexis et celles des autres Enfants Soleil du Québec seront présentées lors du prochain téléthon, le 31e, le 17 juin de 7 h à 22 h à TVA.

L’achat d’équipements

La somme accordée, 48 618 $, provenant d’Opération Enfant Soleil et du ministère de la Santé et des Services sociaux qui offrent chacun 24 309 $, servira à l’achat de deux tables de soins néonatals qui assureront des interventions plus rapides, efficaces et sécuritaires.

«Ce que nous obtiendrons, ce sont deux tables où tout est intégré, incluant le ventilateur. Ce sera ainsi plus facile d’accès, plus facile d’utilisation pour le personnel. C’est un gros atout. Cela facilitera la tâche de tout le monde pour ainsi assurer de meilleurs soins», a  fait valoir la Dre Mélanie Noël, chef du département de pédiatrie au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

À ce jour, la Mauricie et le Centre-du-Québec ont reçu d’Opération Enfant Soleil plus de 3,5 millions de dollars pour le mieux-être des enfants.

Opération Enfant Soleil

Opération Enfant Soleil amasse des fonds pour soutenir le développement d’une pédiatrie de qualité pour tous les enfants malades du Québec.

«Depuis plus de 30 ans, Opération Enfant Soleil est l’allié des enfants dans leur lutte pour la guérison. L’argent recueilli est investi dans les quatre grands centres pédiatriques du Québec et dans les hôpitaux et organismes régionaux pour que les enfants puissent revenir, ou même demeurer, dans leur région», a souligné Samantha Munoz Comeau, conseillère en communications et responsable des relations publiques.

L’arrêt à Victoriaville s’inscrit dans la tournée du Québec qui se fait entre février et juin. «Comme le père Noël, on en profite pour distribuer plus de 140 octrois. Une tournée qui nous permet de rencontrer les enfants, mais aussi les gens, les acteurs du milieu et les généreux partenaires», a indiqué Arthur L’aventurier.

Poster un Commentaire

avatar