Policière blessée : deux individus ont comparu

Policière blessée : deux individus ont comparu

Les deux accusés à leur arrivée au palais de justice, Rayan Alexandre Laroussi et Ilyass Oudadsse

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Au palais de justice de Victoriaville, deux individus de la région de Montréal ont comparu, vendredi après-midi, relativement à l’intervention policière, jeudi, au cours de laquelle une policière de la Sûreté du Québec a subi de graves blessures.

La comparution de Rayan Alexandre Laroussi, 21 ans, de Saint-Léonard, et de Ilyass Oudadsse, 21 ans, de Montréal, s’est déroulée vers 14 h par visioconférence alors que le juge Simon Ricard de la Cour du Québec prenait place dans une salle d’audience à Trois-Rivières.

Le conducteur Rayan Alexandre Laroussi, défendu par Me Denis Lavigne, fait face à cinq chefs d’accusation de voies de fait armées,  de voies de fait causant des lésions, de  conduite dangereuse causant des lésions, d’avoir, dans le but de fuir, omis de d’immobiliser son véhicule et d’entrave au travail d’un agent de la paix.

La procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Cynthia Cardinal, s’est opposée, en raison de la gravité des gestes, à sa remise en liberté. L’enquête sur remise en liberté a été fixée à lundi.

Me Cynthia Cardinal pilote le dossier pour le ministère public. (Photo www.lanouvelle.net)

Pour sa part, Ilyass Oudadsse, 21 ans, de Montréal, est accusé d’un vol d’essence à Princeville, de complicité à la suite d’une conduite dangereuse et d’entrave au travail d’un policier (lors de l’interception à Dosquet).

L’accusé a pu recouvrer sa liberté moyennant un engagement sans dépôt de 1000 $ et en s’engageant à respecter différentes conditions, dont un couvre-feu entre 22 h et 7 h, sauf pour le travail ou une urgence médicale. Il lui est aussi interdit de se trouver dans le district judiciaire d’Arthabaska, sauf pour sa présence à la Cour et pour rencontrer son avocat, Me Jean-Riel Naud.

Par ailleurs, la possession et le port d’armes lui est interdite et il ne peut, non plus, communiquer avec le coaccusé et le troisième suspect qui prenait place sur la banquette arrière du véhicule.

Ilyass Oudadsse reviendra devant la justice le 21 septembre pour la communication de la preuve. «Pour le moment, la preuve n’est pas disponible», a fait savoir Me Cardinal au magistrat.

Toute cette histoire a commencé vers 15 h 45, jeudi, par un vol d’essence sur le boulevard Baril Ouest à Princeville. Peu de temps après, la policière a intercepté le véhicule suspect sur la route 116 Est.

Alors que le véhicule s’est remis en mouvement à très haute vitesse, la  policière se serait retrouvée accrochée au véhicule avant de chuter au sol.

Tout s’est passé vers 15 h 50, jeudi.

Ses culbutes sur l’asphalte, a-t-elle confié au www.lanouvelle.net, lui ont causé des brûlures aux deux bras. Elle a aussi subi une entorse à la cheville gauche quand le véhicule lui a roulé dessus, sans compter des lacérations à la tête qui ont nécessité 20 points de suture en plus des courbatures et des raideurs généralisées.

À la suite de l’événement, une opération de ratissage s’est rapidement mise en branle. Trois suspects ont été retracés, puis arrêtés, vers 17 h dans la région de Dosquet dans la MRC de Lotbinière. «Le véhicule a été saisi et fera l’objet d’une expertise. De plus, les policiers ont saisi une somme d’argent de plus de 5000 $», a précisé la sergente  Éloïse Cossette du Service des communications de la SQ.

Le troisième suspect, lui, a été libéré par les policiers. Il ne fait donc pas face, pour le moment, du moins, à des accusations criminelles. Il n’est pas exclu que la situation change, selon l’orientation que prendra l’enquête policière.

 

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
josephJulien trembleMarc F.Robin des bois Recent comment authors
Robin des bois
Invité
Robin des bois

Le goudron et les plumes,,,

Marc F.
Invité
Marc F.

Je dirais plutôt deux innocents sans génie, sans cervelle et avec aucun respect pour la vie des autres. Je te mettrais ca à l’ombre pour un méchant bout moi. Sans pitié s.v.p.

Julien tremble
Invité
Julien tremble

La chambre à gaz

joseph
Invité
joseph

C’est terrible!! Il faut absolument protéger nos policiers qui circulent les rues! Ces jeunes commencent mal leur vie d’adultes. Aucun respect pour la vie des autres: j’espère que le juge va démontrer l’importance de leur gestes!!