Pascal Laberge sur le chemin du retour

Pascal Laberge sur le chemin du retour

Pascal Laberge a reconstruit sa confiance à l’aide de la psychologie sportive et d’un bon été d’entraînement.

À la suite de sa violente commotion cérébrale subie la saison dernière, Pascal Laberge a connu une rude traversée du désert avant de retrouver ses repères.

Pour y arriver, Laberge a dû établir de toutes nouvelles bases pour sa confiance. «Tout ça, ça passe par le cerveau. J’ai d’ailleurs travaillé sur la psychologie sportive durant l’été en lisant des livres et avec un psychologue sportif. Tout se passe dans la tête. Si tu as confiance en toi, c’est fou les choses que tu peux accomplir que tu ne croyais pas être en mesure de faire», a révélé l’attaquant natif de Châteauguay.

Le mental n’est toutefois pas le seul endroit où l’espoir des Flyers de Philadelphie a travaillé fort pour revenir à son niveau de performance pré-Malatesta. La salle d’entraînement s’est avéré l’un de ses repères de prédilection durant le dernier été, ce qui lui a permis d’améliorer son coup de patin. «J’ai travaillé énormément sur cet aspect. Dès que la saison dernière s’est terminée, je suis entré au gymnase et j’ai travaillé sur mes jambes. J’ai pris du poids et de la force, ce qui paraît vraiment dans mes enjambées. Je suis resté plutôt loin de l’aréna durant l’été. J’ai patiné au mois de juillet au camp de développement des Flyers et j’ai par la suite recommencé au mois d’août.»

Un but qui fait du bien

Auteur de son premier but de la saison lors de la rencontre de vendredi contre les Foreurs de Val-d’Or, Laberge semblait avoir perdu une tonne de pression. «Je me sens très bien et la confiance est présente. Je me sens comme si j’avais retrouvé mes ailes», a-t-il fait valoir.

Et s’il y en a un qui est bien heureux de voir le numéro 9 des Félins reprendre du poil de la bête, c’est l’entraîneur-chef Louis Robitaille. Il a d’ailleurs profité de cette occasion pour également lancer des fleurs à Maxime Comtois et son fort début de saison. Depuis le début de la campagne, Comtois totalise quatre buts et Laberge a récolté trois points.

«L’an passé, le monde les jugeait sur les points qu’ils accumulaient. Les gars se sont présentés ici avec la bonne attitude à la suite d’un gros été d’entraînement. Ils sont ici pour le bien de l’équipe et pour gagner. Là, les partisans les aiment parce qu’ils marquent, mais au-delà de ça, ils ont grandi de l’adversité de l’an dernier. Ils récoltent ce qu’ils ont semé cet été. Je suis tellement fier pour eux. De les voir réussir, c’est vraiment plaisant.»

En poursuivant sur cette avenue, Laberge, accompagné par Comtois, sera en mesure de figurer parmi les principaux artisans des succès des Tigres cette saison.