Et si le Mouvement Desjardins était notre sauveur…

Tribune libre

Et si le Mouvement Desjardins était notre sauveur…
(Photo : Archives)

Il est temps de prendre possession de ce qui nous appartient.

Le Mouvement Desjardins est une coopérative financière qui appartient à plus de 7,5 millions (87%) de Québécois. Depuis 1900, nous avons hérité et accumulé plus de 420 milliards $ d’actifs.

Ses sociétaires/propriétaires sont sous la tutelle d’une structure organisationnelle dirigée par un groupe d’une vingtaine d’administrateurs sans vision commune de partage.

Dans les faits, notre fleuron se comporte, non comme une coopérative, mais comme une banque à capital-actions. Il est devenu un état dans l’état par son gigantisme.

Étant donné que l’ensemble des Québécois traverse une crise existentielle (écologique, économique, sociale) sans précédent avec une dette accumulée de 200 milliards $ et des besoins en santé, en éducation, en infrastructures, en besoins sociaux et surtout en protection de la vie (eau, air, forêt, animaux) et que le fonds des générations, dont on parle tant est déjà dans les actifs de Desjardins que nos ancêtres et nous-mêmes avons accumulés, je demande, au nom de tous ceux qui respectent les Québécois et la vie, que tous les élus aux prochaines élections, peu importe leur parti, nationalisent par référendum cette entité juridique afin que notre richesse de 420 milliards $ serve parcimonieusement au bien commun de notre province.

Aussi, il serait opportun et même souhaitable de restructurer la loi sur les coopératives parce que des réformes sérieuses seraient à repenser dans d’autres secteurs d’activités coopératives.

Laury Harvey

Plessisville

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires