Offrez-leur la chance d’être adoptés

Offrez-leur la chance d’être adoptés

Deux chattes «oubliées»

Crédit photo : Sylvie Senéchal

Plusieurs se choquent lorsqu’on parle d’euthanasie craignant que ce soit le sort qui attend le chat qu’ils ont abandonné à la Société protectrice des animaux d’Arthabaska (SPAA).

Mais d’un autre côté, rares sont ceux qui veulent adopter un chat sauvage ou affligé d’une maladie chronique.

Le simple fait d’être moins sociable, moins confiant, moins interactif ou qui ne plus ressemble plus à un chaton, fait en sorte que certains chats adultes restent très longtemps à la SPAA.

La SPAA devrait rester un lieu de transition. Ce que l’on souhaite, c’est que le séjour soit le plus bref possible. Malheureusement, la SPAA devient une résidence quasi permanente pour certains.

Liza-Ann fait partie de ces «oubliés». Arrivée errante en mai 2017, elle attend encore sa famille. Bien que son pelage soit original, la vie l’a dotée d’une réserve qui la rend transparente. Au fil du temps, elle perd sa confiance.

Quant à Lissy, elle a connu un foyer tranquille après d’un propriétaire âgé. Il ne pouvait plus en prendre soin et elle se trouve bien insécure depuis son arrivée à la SPAA. Malgré sa beauté, cette insécurité pourrait nuire à son adoption.

Que vont-elles devenir? La SPAA n’envisage pas d’euthanasie pour ces chattes en bonne santé, mais qui sont d’un tempérament moins sociable.

Elle souhaite intensément qu’une famille patiente et respectueuse se présente pour les adopter, elles et tous les autres chats qui ne correspondent pas au modèle du chat de famille parfait. Les chats sont comme les humains; il y en a de tous les caractères. Prendre le temps de les découvrir et de nouer un lien de confiance est très enrichissant. Venez rencontrer ces oubliés et les adopter. Même si cela demande un peu de patience, vous ferez des heureux.

Au www.spaavic.com on peut faire la rencontre virtuelle de tous ces animaux qui attendent une famille d’adoption.

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar