L’ex-première ministre de la Colombie-Britannique Christy Clark appuie Jean Charest

La Presse Canadienne
L’ex-première ministre de la Colombie-Britannique Christy Clark appuie Jean Charest

OTTAWA — L’ancienne première ministre «centre droit» de la Colombie-Britannique Christy Clark appuie Jean Charest dans la course à la direction des conservateurs fédéraux, à un moment où le parti, selon elle, flirte avec les extrêmes.

Mme Clark s’adressait jeudi à des sympathisants de la droite lors d’une conférence à Edmonton organisée par un groupe qui plaide pour que les conservateurs fédéraux se déplacent un peu vers le centre sur l’échiquier politique canadien.

L’ancienne première ministre, qui dirigeait le Parti libéral de la Colombie-Britannique — un parti de centre droit, dans cette province — a prononcé un discours passionné sur la nécessité pour les dirigeants politiques de se concentrer sur ce que les Canadiens ont en commun, et de ne pas attiser la division.

Mme Clark a accusé le premier ministre Justin Trudeau de diviser le pays tout en qualifiant d’inacceptables les opinions des manifestants du «convoi de la liberté», qui ont bloqué des routes l’hiver dernier pour s’opposer à la vaccination obligatoire contre la COVID-19.

L’ex-première ministre estime que les politiciens qui divisent créent un effet d’entraînement, et elle croit que les conservateurs fédéraux mènent actuellement une «course aux extrêmes», avec une rhétorique qui est parfois encore pire.

Les commentaires de Mme Clark interviennent alors qu’il reste moins d’un mois avant que les membres du Parti conservateur du Canada ne choisissent leur prochain chef, le 10 septembre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires