Congrès de la CAQ: les grands enjeux de société seront mis de côté

Jocelyne Richer, La Presse Canadienne
Congrès de la CAQ: les grands enjeux de société seront mis de côté

QUÉBEC — Les grands enjeux de société seront mis de côté lors du prochain congrès de la Coalition avenir Québec (CAQ), qui se tiendra à Drummondville les 28 et 29 mai, autour du thème de la fierté d’être Québécois.

Le cahier de propositions qui seront alors à l’étude pour adoption par les membres du parti, à quelques mois de l’échéance électorale, fait abstraction de la plupart des sujets d’actualité. Par exemple, on n’y trouve aucune résolution portant sur les problèmes du réseau de la santé, le sort à réserver aux personnes âgées, la grave pénurie de main-d’oeuvre, la crise du logement, le manque criant de places en garderie ou la lutte aux gaz à effet de serre. Pas un mot non plus sur les enjeux liés au transport collectif ou à la hausse du coût de la vie.

Il ne contient en fait aucune résolution qui risque d’embarrasser le gouvernement ou de mettre de la pression sur lui dans le sens de réorienter ses choix. 

Succinct, le cahier ne comporte que 23 propositions, la grande majorité teintées d’un fort sentiment nationaliste et axées sur des questions identitaires: meilleur enseignement de l’histoire du Québec, révision de l’enseignement du français au primaire et au secondaire, meilleure protection des édifices patrimoniaux, soutien accru aux productions télévisuelles et cinématographiques québécoises, pour ne nommer que celles-là. Le tout tient en 12 pages.

Le document correspond aux attentes de la base militante du parti. Il a été préparé par les membres réunis au sein de tables régionales, de la commission jeunesse et de la commission politique de la CAQ. Il servira de base à la rédaction de la plateforme électorale caquiste, attendue à la fin de l’été.

Ce congrès, auquel devraient participer un millier de personnes, sera le dernier grand rassemblement des caquistes avant la campagne électorale, qui doit débuter à la fin du mois d’août pour un scrutin le 3 octobre. L’objectif consistera avant tout à fouetter l’ardeur des troupes, à stimuler leur fierté d’être Québécois. L’événement donnera le ton au type de campagne électorale que privilégiera le parti dirigé par François Legault.  

Il sera animé par la future candidate du parti dans Sherbrooke, l’ex-élue bloquiste, commentatrice et ancienne mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire. Le samedi, deux conférenciers viendront parler aux membres des raisons d’être fiers de leur identité québécoise. M. Legault prononcera un discours sur le même sujet le dimanche matin.

Le congrès sera aussi l’occasion d’annoncer des candidatures à la prochaine élection.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires