Campagne en Ontario: les libéraux dévoilent leur plateforme chiffrée

La Presse Canadienne
Campagne en Ontario: les libéraux dévoilent leur plateforme chiffrée

TORONTO — Un gouvernement libéral en Ontario compterait sur une entente renégociée avec Ottawa en matière de garderies et sur des «gains d’efficacité» dans les approvisionnements publics pour tenir ses promesses électorales —notamment rendre le logement plus abordable et mettre fin aux foyers de soins de longue durée à but lucratif dans la province.

Le Parti libéral a publié lundi matin sa plateforme chiffrée, lors d’un événement à Toronto, affirmant qu’il puiserait également des recettes dans les fonds de prévoyance, que la vérificatrice générale a qualifiés lundi dernier de «trop prudents».

Le chef libéral, Steven Del Duca, s’est dit «persuadé» que son parti, s’il forme le gouvernement en juin, pourrait équilibrer le budget de l’Ontario d’ici 2026-2027 — un an plus tôt que les progressistes-conservateurs, qui tentent de se faire réélire. M. Del Duca a toutefois ajouté que des «circonstances imprévues» pourraient toujours survenir. 

Le parti s’attend à ce que 2 milliards $ de ses fonds prévus pour les dépenses de programmes soient couverts par un accord renégocié avec Ottawa sur les garderies. On ne savait pas précisément, par contre, comment les libéraux rouvriraient cet accord, conclu plus tôt cette année, et qui ne permet pas une renégociation avant la troisième année de financement d’Ottawa. 

M. Del Duca a déclaré lundi qu’il avait «beaucoup d’optimisme et de confiance» qu’Ottawa accepterait de discuter. Et si cela ne fonctionne pas, son gouvernement puiserait davantage dans les fonds de prévoyance, afin d’offrir des places en garderies à 10 $ par jour avant et après l’école.

Le parti a également dévoilé lundi le volet logement de sa plateforme électorale, affirmant qu’il rétablirait le contrôle des loyers et construirait 1,5 million de nouvelles unités d’habitation – également deux promesses clés du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Les libéraux créeraient une «société ontarienne de construction domiciliaire», pour financer et bâtir des unités abordables, a affirmé M. Del Duca. Un gouvernement libéral construirait 78 000 nouveaux logements sociaux et communautaires, 38 000 logements avec services de soutien et 22 000 nouveaux logements pour les Autochtones.

Sur le front de la santé, le parti promet d’embaucher 100 000 travailleurs et de former 3000 nouveaux professionnels en santé mentale et en toxicomanie. Il s’engage également à éliminer l’arriéré de diagnostics et de chirurgies, grâce à un investissement de 1 milliard $. Il promet aussi d’établir des temps d’attente maximaux pour les chirurgies.

Pour les étudiants de niveau postsecondaire, les libéraux promettent de doubler le financement du Programme d’aide financière et d’accorder «considérablement» plus de bourses, tout en éliminant les intérêts sur les prêts étudiants.

Le parti offrirait également des frais de scolarité gratuits pour les programmes collégiaux de travailleuses en garderies, et annulerait l’ardoise de tous les prêts étudiants pour les infirmières, les ambulanciers paramédicaux et les autres travailleurs de la santé en première ligne de la COVID-19.

Les libéraux s’étaient déjà engagés à mettre fin aux foyers de soins de longue durée à but lucratif, une mesure qui, selon eux, coûterait 50 millions $ au cours de cet exercice, 150 millions $ en 2023-2024 et 200 millions $ au cours de chacune des deux années suivantes.

NPD: le Nord et le français

Les néo-démocrates, de leur côté, ont promis lundi aux résidents du nord de l’Ontario un remboursement plus rapide des frais de voyage pour raisons de santé et plus de centres de santé locaux dans leurs communautés.

La cheffe, Andrea Horwath, affirme que les résidents du Nord se sont vu refuser, par les gouvernements précédents, leur juste part en matière de soins de santé.

S’il est élu en juin, le NPD promet de garantir que les résidents n’auront pas à attendre plus de 14 jours pour être remboursés après un voyage lié à la santé. Le NPD promet également d’établir des centres de santé communautaires dans les régions de Kenora, Cochrane et Sault Ste. Marie, avec des services pour les communautés autochtones et francophones.

Le plan nord axé sur la santé du parti comprend également une promesse d’embaucher 300 médecins pour cette région, d’étendre les services de santé en français et de travailler sur des incitatifs pour amener les travailleurs de la santé dans le Nord. Ils s’engagent également à construire 6000 logements abordables et 3600 logements supervisés dans la région.

Le NPD a également promis de rétablir le service ferroviaire «Northlander», entre Timmins et Toronto, qui avait été annulé par un précédent gouvernement libéral en 2012, pour des raisons financières.

Le chef progressiste-conservateur, Doug Ford, a également répété en fin de semaine une promesse de campagne de 2018 de ramener le «Northlander».

M. Ford a passé la fin de semaine dans le Nord, avec des arrêts à Timmins, Sault Ste. Marie et Thunder Bay; il doit être à North Bay mardi avec les autres chefs de parti pour un débat sur les enjeux du Nord.

Lundi, flanquée de quatre des candidats néo-démocrates du Nord, dont trois députés sortants, Mme Horwath a déclaré qu’elle ne s’inquiétait pas de la campagne de M. Ford sur le territoire où son parti détient des sièges. «Je pense que Doug Ford essaie de découvrir le Nord pour la première fois.»

Conservateurs

Doug Ford n’avait prévu aucun événement public de campagne pour lundi, mais les conservateurs ont promis d’augmenter de 5 % les prestations d’invalidité, une promesse qui ne figurait pas dans leur récent budget qui leur sert de plateforme.

Dans un communiqué, M. Ford a soutenu qu’un prochain gouvernement conservateur dépenserait 425 millions $ pour une telle augmentation de 5 %. Un gouvernement conservateur  déposerait aussi un projet de loi pour pérenniser des augmentations annuelles des taux de prestations du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées, qui sont gelés depuis 2018.

Les néo-démocrates promettent une hausse d’environ 20 %, les libéraux 10 % cette année, 10 % l’an prochain et 2 % par année par la suite. Les Verts promettent de doubler les taux de prestations.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires