Brown demande une enquête sur de possibles manœuvres «trompeuses» de Poilievre

Stephanie Taylor, La Presse Canadienne
Brown demande une enquête sur de possibles manœuvres «trompeuses» de Poilievre

OTTAWA — L’équipe de Patrick Brown dans la course à la chefferie conservatrice s’inquiète elle aussi de présumés courriels «trompeurs» qui auraient été envoyés aux militants par l’équipe de Pierre Poilievre.

Le coprésident de la campagne nationale de Patrick Brown, John Reynolds, a envoyé une lettre jeudi au Comité organisateur de l’élection du chef pour lui demander d’enquêter sur des courriels envoyés par l’équipe Poilievre avant la date limite du mois dernier afin de vendre des cartes de membres à 15 $. 

Le Parti conservateur avait statué que les Canadiens qui souhaitent élire le prochain chef devaient être membres en règle le 3 juin. 

L’équipe Poilievre soutient qu’elle a vendu à elle seule près de 312 000 cartes de membres, dont quelque 119 000 en Ontario.

Mais dans sa lettre, M. Reynolds allègue que son équipe a reçu un «certain nombre de plaintes» de membres du parti qui ont déclaré avoir acheté une nouvelle carte après avoir reçu ce qui semblait être un «avertissement d’apparence officielle», de l’équipe Poilievre, qui indiquait que leur statut de membre était incomplet. 

Un porte-parole de l’équipe Poilievre a déclaré que le courriel en question avait été transmis à des gens qui, «selon nos propres dossiers», n’étaient pas membres du parti. «Nous n’aurions aucun avantage à inscrire quelqu’un qui était déjà membre, a écrit Anthony Koch. Ces personnes n’auraient toujours le droit de voter qu’une seule fois.»

M. Poilievre a également demandé au parti de dévoiler le nombre de cartes de membre que son équipe avait réussi à faire signer, ce que les instances ont jusqu’ici refusé de faire. 

Le porte-parole du parti, Yaroslav Baran, a confirmé jeudi que la plainte de M. Brown avait été reçue et serait évaluée pour déterminer si elle justifiait une enquête. En attendant, il a déclaré que l’objectif principal pour le parti était de valider les cartes de membre vendues par les six candidats en lice.

Les conservateurs se préparent à une liste possible de plus de 600 000 membres électeurs, ce qui serait un record pour le parti. À titre de comparaison, lors de la précédente course à la chefferie en 2020, lorsque l’ancien chef Erin O’Toole a été élu, le parti se vantait d’avoir une base d’électeurs admissibles de 270 000 membres.

M. Baran a indiqué jeudi «qu’il y a une petite armée de gens» qui travaillaient pour valider les cartes de membre vendues, afin de déterminer si elles sont conformes. Il a déclaré que le parti restait sur la bonne voie pour tenir sa promesse qu’une «liste électorale préliminaire» serait bientôt fournie aux campagnes — cette date avait été fixée au 4 juillet.

En ce qui concerne les adhésions en double, M. Baran estime qu’il s’agit d’un problème moins préoccupant, car ces doublons sont faciles à repérer. Si quelqu’un a acheté deux cartes de membre, a-t-il dit, le parti comptera simplement l’autre carte vendue comme une adhésion à l’année suivante.

L’équipe de la députée Leslyn Lewis, qui avait terminé troisième lors de la course à la direction de 2020, a elle aussi soulevé des inquiétudes quant à l’existence possible de «dizaines de milliers» d’adhésions en double, et croit que les courriels de l’équipe Poilievre ont pu contribuer à ces doublons.

Un autre facteur réside dans les retards de traitement des nouvelles cartes de membre aux instances du parti, a déclaré Mike Coates, président de l’équipe de Jean Charest.

Dans sa propre lettre au Comité organisateur de l’élection du chef, M. Coates soutient que certains militants qui avaient acheté une première carte de membre en ont acheté une deuxième parce qu’ils n’avaient toujours pas reçu de confirmation avant la date limite.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires