Le journaliste américain Evan Gershkovich, accusé d’espionnage, subira un procès

Le journaliste américain Evan Gershkovich, emprisonné en Russie pour espionnage, sera jugé dans la ville d’Ekaterinbourg, ont annoncé jeudi les autorités russes.

Le bureau du procureur général de Russie a déclaré que l’acte d’accusation de M. Gershkovich avait été finalisé et que son dossier avait été déposé auprès du tribunal régional de Sverdlovsk, ville située dans les montagnes de l’Oural.

M. Gershkovich est accusé d’avoir «collecté des informations secrètes» sur une installation située dans la région de Sverdlovsk qui produisait et réparait du matériel militaire, a indiqué le bureau du procureur général dans un communiqué, révélant pour la première fois les détails des accusations portées contre le journaliste emprisonné.

Le journaliste du «Wall Street Journal» a été accusé d’espionnage.

Les autorités n’ont fourni aucune preuve pour étayer ces accusations.

M. Gershkovich a été arrêté lors d’un voyage de reportage à Ekaterinbourg en mars 2023 et accusé d’espionnage pour le compte des États-Unis. Le Service fédéral de sécurité, ou FSB, a affirmé à l’époque qu’il agissait sur ordre des États-Unis pour collecter des secrets d’État, mais n’a également fourni aucune preuve. Washington l’a désigné comme détenu à tort.

Il a été le premier journaliste américain arrêté pour espionnage depuis Nicholas Daniloff en 1986, au plus fort de la guerre froide.

L’arrestation d’Evan Gershkovich a choqué les journalistes étrangers en Russie, même si le pays avait promulgué des lois de plus en plus répressives sur la liberté d’expression après l’envoi de troupes en Ukraine.