La tornade qui s’est abattue sur l’Iowa a fait de 5 morts et au moins 35 blessés

Cinq personnes sont mortes et au moins 35 ont été blessées lorsque de puissantes tornades ont ravagé l’Iowa mardi, l’une d’elles ayant semé la destruction dans la ville de Greenfield, ont indiqué des responsables.

Le département de la Sécurité publique de l’Iowa a déclaré mercredi que quatre personnes avaient été tuées dans la région de Greenfield. Les autorités n’ont pas divulgué les noms des personnes tuées dans la tempête, car elles prévenaient toujours leurs proches.

Les chiffres publiés mercredi portent le nombre total de morts à cinq, après que les autorités ont annoncé précédemment qu’une femme dans un véhicule avait été tuée par une tornade à environ 40 kilomètres de Greenfield. Le département de la Sécurité publique de l’Iowa a indiqué mercredi qu’il pensait que le nombre de personnes blessées était probablement plus élevé.

La tornade de Greenfield a laissé une large bande de maisons détruites, d’arbres éclatés et de voitures froissées dans la ville de 2000 habitants située à environ 88,5 kilomètres au sud-ouest de Des Moines. La tornade a également détruit et froissé d’énormes éoliennes produisant de l’électricité à plusieurs kilomètres de la ville.

Kimberly Ergish, 33 ans, résidente de Greenfield, et son mari ont fouillé mercredi le champ de débris qui était autrefois leur maison, à la recherche de photos de famille et d’autres objets récupérables. Il ne restait plus grand-chose, a-t-elle reconnu.

«Nous ne pouvons pas sauver la majeure partie, a-t-elle déclaré. Mais nous allons récupérer ce que nous pouvons.»

Elle dit qu’elle ne réalise pas encore le fait que sa maison ait été détruite en quelques secondes.

«S’il n’y avait pas toutes les bosses, les contusions et les os douloureux, je penserais que cela ne s’est pas produit», a-t-elle indiqué.

Plus tard dans la journée de mardi, les tempêtes se sont déplacées vers l’est pour s’abattre sur certaines parties de l’Illinois et du Wisconsin, privant d’électricité des dizaines de milliers de clients dans ces deux États.

La météo violente s’est tournée vers le sud mercredi et le National Weather Service a publié des avertissements de tornade et de crues soudaines au Texas alors que certaines parties de l’État – y compris Dallas – étaient sous surveillance de tornade.

Un total de 859 tornades en 2024

Le National Weather Service a déclaré que les premières enquêtes indiquaient au moins une tornade EF-3 à Greenfield, mais une évaluation supplémentaire des dégâts pourrait conduire à un classement plus puissant.

La tornade meurtrière semble être restée au sol sur plus de 64 kilomètres, a déclaré Jon Porter, météorologue en chef d’AccuWeather. Une photo satellite prise par BlackSky Technology montre l’endroit où la tornade a creusé un chemin de destruction presque droit à travers la ville, juste au sud de la place centrale de Greenfield.

La tornade s’est produite au cours d’une saison historiquement mauvaise pour les tornades aux États-Unis, à un moment où le changement climatique augmente la gravité des tempêtes dans le monde entier. Avril a enregistré le deuxième plus grand nombre de tornades jamais enregistré dans le pays.

Jusqu’à mardi, il y a eu 859 tornades confirmées cette année, soit 27 % de plus que ce que les États-Unis voient en moyenne, selon le Storm Prediction Center de la NOAA à Norman, Oklahoma. Jusqu’à présent, c’est l’Iowa qui en a eu le plus, avec 81 tornades confirmées.

Rien que mardi, le National Weather Service a déclaré avoir reçu 23 rapports de tornades, la plupart dans l’Iowa, un dans le Wisconsin et un dans le Minnesota.

La tornade qui a décimé certaines parties de Greenfield a donné vie au pire scénario dans l’Iowa que craignaient les météorologues, a mentionné M. Porter.

«Les débris ont été soulevés à des milliers de pieds dans les airs et ont fini par tomber au sol à plusieurs comtés de Greenfield. Cela montre à quel point cette tornade a été intense et meurtrière», a-t-il souligné.

Fouillis et chaos

La porte-parole de la Maison-Blanche, Karine Jean-Pierre, a déclaré que l’administrateur de la FEMA se rendrait dans l’Iowa jeudi et que la Maison-Blanche était en contact avec les responsables de l’État et locaux.

L’hôpital de 25 lits de Greenfield faisait partie des bâtiments endommagés, et au moins une douzaine de personnes blessées ont dû être évacuées vers d’autres établissements. Les responsables de l’hôpital ont déclaré mercredi dans un message sur Facebook que l’hôpital resterait fermé jusqu’à ce qu’il puisse être évalué plus en détail et que des réparations complètes pourraient prendre des semaines, voire des mois.

L’hôpital, avec l’aide d’autres prestataires, a mis en place une clinique de soins d’urgence dans une école primaire avec des services de soins primaires qui débuteront jeudi, indique le message.

Les rues résidentielles qui, lundi, étaient bordées d’arbres centenaires et de maisons de style ranch bien aménagées, n’étaient qu’un fouillis chaotique de vestiges éclatés et brisés mercredi. De nombreux sous-sols des maisons où les résidents étaient hébergés étaient exposés et les cours avant étaient jonchées d’objets allant des meubles aux jouets pour enfants et aux décorations de Noël.

Les conditions météorologiques destructrices de mardi ont également entraîné des inondations et des pannes de courant dans le Nebraska, des dégâts causés par des tornades dans le Wisconsin et le Minnesota, ainsi que des tempêtes de poussière dans l’Illinois qui ont forcé la fermeture de deux autoroutes.

La dévastation dans l’Iowa fait suite à des jours de conditions météorologiques extrêmes qui ont ravagé une grande partie du centre du pays, notamment l’Oklahoma et le Kansas. La semaine dernière, des tempêtes meurtrières ont frappé la région de Houston, tuant au moins huit personnes et privant d’électricité des centaines de milliers de personnes.