Un nouveau record pour la collecte de sang de la poly

Un nouveau record pour la collecte de sang de la poly
La 9e collecte de sang de la poly a établi une nouvelle marque avec ses 1339 donneurs. Laïka Fettu-Breton de Plessisville, qui en était à son 5e don, a bien voulu prendre la pose en compagnie d'élèves impliqués dans la cause. (Photo : www.lanouvelle.net)

La 9e collecte de sang de la polyvalente La Samare de Plessisville tenue le 29 avril a fracassé un nouveau record de participation alors que 1339 personnes ont fait un don de sang surplombant les résultats de l’édition précédente avec ses 1091 donneurs.

«C’est vraiment exceptionnel ce que nous avons tous réussi à accomplir. Nous avons une région qui est très sensibilisée aux causes humanitaires, qu’il s’agisse du Relais pour la vie par exemple, et qui se démarque à ce niveau quand vient le temps de s’impliquer et de participer», a commenté l’instigateur et responsable de la collecte de sang, l’enseignant François Gagnon.

Il n’hésite pas à attribuer une large part de ce succès aux élèves recruteurs de l’école qui croient au projet depuis neuf ans et aux anciens élèves qui reviennent faire un don, bien souvent leur premier don, lorsqu’ils atteignent la majorité. «Cela me touche beaucoup», assure M. Gagnon.

«Il y a aussi le personnel de l’école qui embarque chaque année dans le projet sans oublier nos commanditaires. C’est un beau travail d’équipe, dont je suis très fier», a-t-il également mentionné.

La machine d’Héma-Québec avait de plus ajouté du personnel additionnel et plus de lits pour assurer une plus grande efficacité du déroulement de la collecte. «La moyenne était d’environ 45 minutes pour faire un don, de l’entrée à la sortie. Il y a certaines personnes qui ont pu le faire en 30 minutes, collation incluse, durant la journée», a laissé entendre M. Gagnon. «Nous avons cependant eu une grosse vague d’affluence en soirée qui a ralenti le processus au cours des deux dernières heures, mais nous avons encore de nouvelles idées à proposer l’an prochain pour améliorer encore notre collecte.»

La polyvalente La Samare a bénéficié de la collaboration de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec pour cette 9e collecte qui s’est déroulée sous le thème «Je craque pour toi mon donneur!».

Médérick Moisan, un élève de la deuxième année du secondaire, a assumé la présidence d’honneur de l’événement. Le jeune garçon avait été éprouvé en début d’année scolaire par un problème de santé important alors qu’il avait été diagnostiqué du syndrome de Kawasaki. Un traitement aux immunoglobulines, qui est un des dérivés qu’on retire à partir des produits sanguins, lui a permis de s’en sortir. Il a été présent tout au long de la journée, avec sa mère Karine Manningham, pour accueillir les gens.

La collecte de sang de la poly avait également innové cette année en initiant une belle collaboration avec la Fondation Jolyane Desjardins, un organisme de notre région qui vient en aide aux familles dans le besoin suite à la maladie, en offrant à l’organisme un cadre contenant le gilet autographié du joueur de football Laurent Duvernay-Tardif (don d’Emmanuel Destrijker, administrateur à la Fédération des producteurs d’œufs du Québec), qui a été offert en tirage pour amasser des dons.

Même le foodtruck du Restaurant Princesse de Princeville était sur place pour restaurer les gens.

On saura au cours des prochaines semaines si la collecte de sang de la poly est reconnue comme la plus importante au Canada et si elle sera en nomination au congrès de l’ADRP (Association of Donation Relations Professionnals) à Phoenix, en Arizona, en 2020, pour le titre de la plus grosse collecte de sang au monde dans un high school. «Ce serait tout un exploit de le remporter une deuxième fois», de conclure M. Gagnon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires