La croissance des industries de L’Érable, toujours au rendez-vous

communiqué
La croissance des industries de L’Érable, toujours au rendez-vous
Les entreprises manufacturières de la région sont en bonne santé et poursuivent leur croissance selon un sondage réalisé par Développement économique de L'Érable. (Photo : gracieuseté)

Une enquête industrielle réalisée par Développement économique de L’Érable en mars et avril 2019 confirme que les entreprises manufacturières de la région sont en bonne santé et poursuivent leur croissance.

Quarante-quatre entreprises ont participé à cette enquête, ce qui représente un taux de réponse de 37%. Les entreprises répondantes œuvrent dans la transformation métallique, le bois et la fabrication de meubles, le textile et le bioalimentaire.

Parmi les faits saillants, si la main-d’œuvre demeure au cœur des préoccupations des entrepreneurs, 77% ont affirmé qu’elles embaucheront en 2019 pour un total de 260 emplois. L’intégration de travailleurs immigrants sera aussi un enjeu à court et moyen terme pour une majorité des 44 entreprises. De plus, l’augmentation de la productivité représente actuellement un frein à leur croissance et elles souhaitent s’y concentrer davantage.

Les équipements remportent la palme des investissements

En matière d’investissements, ces dernières ont déclaré avoir investi 32 millions $ en 2018.

La plus grande proportion des investissements a été dirigée vers la machinerie et les équipements avec plus de 21 millions $ alors que l’année précédente avait été marquée par des améliorations locatives ou des agrandissements. Dans leur plan d’action, les entreprises ont indiqué qu’elles allaient travailler à développer de nouveaux clients, moderniser la production et développer de nouveaux produits.

«La productivité demeure le plus grand défi, en dehors de la main-d’œuvre, pour les entreprises de notre région. Pour les entreprises, dont le chiffre d’affaires de moins de 3 millions $, le défi est d’autant plus grand. Dans le cadre de notre mandat de développement économique, nous allons intensifier nos approches auprès d’elles pour proposer des leviers de financement, des outils et du soutien technique pour leur permettre de maintenir une croissance», précise le commissaire industriel au développement des affaires à Développement économique de L’Érable, Guillaume Rondeau.

Des besoins en sous-traitance à fort potentiel de développement

Parmi les secteurs de sous-traitance en demande, la peinture en poudre (1 million $), l’usinage (1,5 million $) et la transformation bioalimentaire (2 millions $) demeurent des secteurs à haut potentiel de développement pour répondre aux besoins des donneurs d’ordre.

Le commissaire industriel entend investir des efforts pour stimuler des projets d’affaires en ce sens dans la prochaine année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires