Deux causes supportées par le Grand McDon de Plessisville

Deux causes supportées par le Grand McDon de Plessisville
Julie Bourque (directrice de l'école Sainte-Famille), Janie et Pascal Bédard, leurs deux enfants Dérek et Logan, ainsi que Caroline Lemay (gérante du restaurant McDonald's) invitent la population à participer au Grand McDon du 8 mai. (Photo : www.lanouvelle.net)

Dystrophie musculaire Canada et l’école Sainte-Famille de Plessisville bénéficieront des retombées du prochain Grand McDon qui se tiendra au restaurant McDonald’s de Plessisville le 8 mai prochain.

Dans un premier temps, la gérante du restaurant, Caroline Lemay, a laissé savoir que son équipe avait été très touchée par l’histoire de la famille Bédard de Notre-Dame-de-Lourdes dont le fils Logan, âgé de six ans, est atteint de la Dystrophie musculaire de Becker, une maladie neuromusculaire dégénérative.

«Notre équipe est fière d’appuyer l’initiative bénévole de Janie et Pascal d’amasser des fonds pour financer les projets de recherche de Dystrophie musculaire Canada sur les maladies neuromusculaires», a laissé savoir Mme Lemay.

C’est en 2016 qu’ils ont appris la maladie de leur fils. «Nous étions sous le choc. On ne pouvait croire que notre fils souffrait d’une maladie aussi grave. Logan réussit aujourd’hui à vivre une vie à peu près normale, mais suite à des rencontres avec divers spécialistes, nous avons décidé de nous impliquer et de tenter de faire bouger les choses, car si aucune médication n’est découverte, l’avenir de notre fils est très inquiétant», d’expliquer sa mère Janie. «C’est pourquoi nous nous sommes impliqués dans diverses activités au cours des trois dernières années pour tenter d’amasser des fonds pour l’organisme. Nous sommes très heureux que McDonald’s ait choisi de nous supporter cette année.»

Le restaurant McDonald’s de Plessisville versera également une partie de l’argent recueilli au profit de l’école Sainte-Famille de Plessisville. Là aussi, l’équipe du McDo s’est montrée favorable au projet qui lui a été soumis. «C’est très intéressant que les jeunes puissent profiter d’une surface de dek hockey dans leur quartier et nous sommes heureux d’y contribuer», a indiqué Mme Lemay.

La directrice de l’école, Julie Bourque, a laissé savoir qu’il s’agit d’un projet global de l’ordre de 40 000 $ dans lequel la Commission scolaire des Bois-Francs, la Ville de Plessisville et Desjardins investissent sous oublier la mise sur pied de diverses campagnes de financement pour compléter le montage financier. «On ajoute à l’offre sportive pour faire bouger les jeunes à l’année.»

Le 8 mai, 1 $ pour chaque Big Mac, Joyeux Festin ou boisson chaude vendu sera remis à la Dystrophie musculaire Canada et à l’école Sainte-Famille de Plessisville sans oublier les profits générés par la vente de divers articles promotionnels aux clients qui pourront également faire un don sur place. Jeux gonflables, maquilleuse et musique viendront égayer l’événement à compter de 15 h. Un certain montant sera aussi remis à l’œuvre des Manoirs Ronald McDonald.

L’an dernier le Grand McDon de Plessisville avait récolté un montant de 11 500 $ qui avait été remis aux groupes des Lucioles et des Débrouillards, des classes spécialisées de la polyvalente La Samare de Plessisville.

Pour l’occasion, le restaurant McDonald’s servira également de point de chute pour la cueillette de goupilles de cannettes et d’attaches à pain pour la famille Bédard qui en fait la collecte pour appuyer Dystrophie musculaire Canada.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires