Le milieu socioéconomique de L’Érable mobilisé plus que jamais

Le milieu socioéconomique de L’Érable mobilisé plus que jamais

L’Érable s’est mise en mode action pour attirer 1000 nouveaux arrivants à la suite du Sommet sur la croissance démographique de mars 2014. Ambitieuse, la stratégie On vise dans le 1000 rassemble et mobilise à la fois les municipalités de L’Érable et plusieurs partenaires vers une même cible. Entre 2015 et 2017, 629 nouveaux citoyens ont été accueillis dans la MRC de L’Érable.

Crédit photo : gracieuseté

L’engagement des municipalités, des entreprises et des intervenants socioéconomiques de L’Érable envers la stratégie On vise dans le 1000 2015-2020 a donné lieu à des résultats appréciables au cours de la troisième année de mise en œuvre.

Le comité de suivi de la stratégie en a fait le constat lors d’une réunion de ses membres tenue à la MRC de L’Érable en début de semaine.

La collecte des données sur les avancées pour chacune des 25 pistes d’action contenues dans la stratégie sont documentées annuellement. «Le comité prend acte des succès et des avancements, mais il ne faut surtout pas taire les difficultés rencontrées et rester en mode solution. Plusieurs partenaires socioéconomiques sont engagés dans la stratégie et certains jouent un rôle clé dans plus d’une piste d’action. Au-delà des données quantitatives, c’est tout l’aspect mobilisation qui donne sa plus grande valeur à la stratégie On vise dans le 1000», a précisé la coordonnatrice de la stratégie, Mary Claude Savoie, conseillère en communication à Développement économique de L’Érable.

Par exemple, la MRC a répertorié jusqu’ici 389 personnes à travers 28 comités ou organismes qui ont été ou sont impliqués, voilà une indication qui démontre la mobilisation de la communauté de L’Érable derrière la stratégie.

Des actions qui convergent toutes dans la même direction

Parmi les avancées, en développement agricole, L’Érable demeure très proactive. Le projet banque de terres (Arterre) et la récente décision de la CPTAQ à propos de l’article 59 offrant de nouvelles possibilités d’attirer des nouvelles familles pour des projets agricoles en font foi. Actuellement, un comité travaille à développer une stratégie marketing de concert avec une firme de communication.

La concertation entre le milieu scolaire et le milieu entrepreneurial, dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre actuel, est une préoccupation de premier plan. Le comité entreprises-écoles a été à l’œuvre pendant plusieurs mois pour l’organisation de la 2édition de l’événement Crée ton avenir dans L’Érable.

De plus, une démarche en écosystème, pilotée par Développement économique de L’Érable, est en cours et celle-ci implique 18 leaders du milieu dont plusieurs entreprises. Différents projets sont sur la table. Les entreprises du créneau métallique, en collaboration avec la commission scolaire, élaborent un nouveau projet de stages en entreprises, dédié particulièrement aux futurs soudeurs.

L’accessibilité aux soins de santé demeure un dossier majeur pour la MRC. Le préfet, Sylvain Labrecque, maintient des liens étroits et se fait porte-parole des inquiétudes et des attentes de la population de L’Érable auprès du CIUSS Mauricie-Centre-du-Québec. Le retour du service de radiologie devrait d’ailleurs être effectif en décembre 2017.

La question du logement pour les aînés a occupé passablement la Table de concertation pour les personnes aînées de L’Érable qui a produit le guide «Un chez-moi qui me convient» afin de soutenir cette clientèle dans le choix du meilleur milieu.

En parallèle, la MRC a lancé une réflexion sur les besoins des aînés en matière d’habitation lors d’un colloque à la mi-septembre. Du côté de la diversification de l’offre et du logement social, la MRC prendra la compétence en logement social. L’Érable compte sept offices municipaux d’habitation (OMH) à travers différentes localités. La création d’un office régional est en route.

Par ailleurs, la MRC a conclu une entente avec Impact Emploi de L’Érable afin de desservir les personnes de 35 ans et plus intéressées par le territoire et son marché de l’emploi.

Cette clientèle n’était pas ciblée par les services réguliers de Place aux jeunes jusqu’ici. «L’agente de migration du territoire, Chantal Tourigny, joue un rôle clé dans plusieurs pistes d’action établies dans la stratégie. Nous avons donc conclu une entente avec l’organisation dans laquelle elle œuvre. Le plan de prospection établi donne lieu à des résultats déjà très significatifs avec 23 migrations réussies dépassant largement l’objectif de 9», a conclu le directeur de la MRC de L’Érable, Rick Lavergne.