Des mesures pour réduire la précarité des emplois du personnel infirmier

Des mesures pour réduire la précarité des emplois du personnel infirmier

Crédit photo : Archives

Tel qu’annoncé en début de semaine, les représentants du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) et de la FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec (SPSMCQ) se sont rencontrés jeudi afin d’identifier des solutions pour contrer la précarité du personnel infirmier et améliorer la disponibilité de la main-d’œuvre.

Le manque de disponibilité du personnel infirmier et la charge qu’il occasionne est une réalité qui préoccupe le CIUSSS MCQ depuis un bon moment et sur laquelle l’organisation travaille depuis plusieurs mois. Les mesures supplémentaires identifiées lors de la rencontre, qui s’est avérée fort constructive, viendront donc s’ajouter aux actions déjà déployées.

 Agir sur la précarité d’emploi

La principale mesure sur laquelle la FIQ – SPSMCQ et le CIUSSS MCQ se sont entendue, consiste à offrir des postes à temps complet à toutes les infirmières et infirmiers présentement à temps partiel des secteurs d’activités offrant des services 24 heures/24, 7 jours/7 sur le territoire de Trois-Rivières. C’est près de 500 personnes qui se verront offrir cette possibilité.

Il s’agit d’une première étape puisque cette démarche fera rapidement l’objet d’une évaluation afin qu’elle puisse être étendue aux autres territoires, à d’autres secteurs d’activités ainsi qu’à d’autres titres d’emploi.

Autres mesures pour favoriser la disponibilité de la main-d’œuvre

D’autres mesures ont également été envisagées afin de soutenir rapidement les équipes en place et seront offertes au personnel infirmier, dont :

Possibilité de réaménagement d’horaire pour effectuer des quarts de douze heures.

Possibilité d’effectuer des quarts supplémentaires sur un autre territoire.

Vérification de l’intérêt des personnes nouvellement retraitées à effectuer des quarts de travail.

Rappelons en terminant qu’au cours de la dernière année le CIUSSS MCQ a déployé beaucoup d’effort afin de favoriser la stabilisation des équipes et la présence au travail, notamment par :

L’adoption d’une offre de garantie de travail rehaussée pour les nouvelles recrues.

La révision des structures de postes qui a notamment été réalisée aux soins intensifs du Centre hospitalier affilié universitaire régional (CHAUR) qui a mené à une augmentation du nombre de postes afin de stabiliser l’équipe infirmière. Une telle évaluation sera effectuée dans les autres secteurs de l’organisation, notamment au service d’urgence du CHAUR où l’exercice est déjà entamé.

Les stratégies de recrutement qui nous ont permis d’embaucher un nombre de personnes supérieur à ce que nous n’avions jamais obtenu dans le passé.