L’Érable mise sur Ferme 59 pour repeupler ses rangs

L’Érable mise sur Ferme 59 pour repeupler ses rangs

La MRC de L'Érable a procédé au lancement de la signature graphique et l'image de marque du projet de la Communauté de fermiers de L'Érable, Ferme 59. Sur la photo, Roxanne Huard, Solange Thibodeau, Sabrina Caron et Rick Lavergne.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

La MRC de L’Érable a choisi l’étiquette Ferme 59 pour désigner et promouvoir son modèle audacieux et novateur en agriculture pour l’aider à repeupler les rangs de ses municipalités.

La MRC de L’Érable a d’ailleurs procédé au lancement de la signature graphique et l’image de marque du projet de la Communauté de fermiers de L’Érable, Ferme 59, en conférence de presse.

En février 2017, L’Érable avait obtenu le feu vert de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour la construction de résidences liées à des projets agricoles viables, à temps partiel, dans le respect des agriculteurs déjà en place.

Depuis, elle a mis en place une démarche collective pour réaliser un plan marketing en plus d’accueillir et d’accompagner ses premiers promoteurs prêts à déposer leur demande.

«Nous avons mis ce projet en place pour contrer la baisse démographique dans notre MRC. Nous avons la ferme intention d’attirer des gens de l’extérieur à venir s’implanter chez nous tout en maintenant l’objectif de mettre en valeur nos ressources agricoles et forestières», a fait savoir le directeur général de la MRC de L’Érable, Rick Lavergne.

«Nous avons des terres disponibles pour de vraies opportunités d’affaires, notre communauté est mobilisée à porter les valeurs du projet et nous porterons une attention particulière à la commercialisation des produits de nos fermiers, voilà autant de raisons pour choisir de s’établir dans notre MRC», a-t-il ajouté.

Tous les projets en agriculture sont les bienvenus

L’Érable vise les jeunes familles 30-39 ans pour former la nouvelle Communauté de fermiers de L’Érable, occuper son territoire et dynamiser son agriculture. Tous les projets en agriculture seront les bienvenus, particulièrement les projets biologiques, ses terres étant propices à la croissance de ce type de projets.

La nouvelle signature graphique vise à démontrer que le territoire est accueillant, ouvert, qu’il se présente comme un milieu d’affaires ou l’entraide, le service-conseil et l’expertise en développement agricole et forestier sont disponibles. «Le mot communauté sous-entend un milieu de vie, des gens qui partagent des valeurs communes, ont un style de vie axé sur la famille et ont le désir de s’impliquer. Nous allons déployer de l’énergie pour animer cette communauté de fermiers», a précisé M. Lavergne.

La présidente de l’UPA de L’Érable, Sabrina Caron, a expliqué, au nom du comité de travail, que Ferme 59 avait une connotation rurale et que le chiffre 59 lui donnait un aspect moderne en plus de faire un clin d’œil à la décision rendue dans le cadre de l’article 59 de la Loi.

Quant à la phrase accroche «Bâtir mon entreprise autrement», elle affirme que ce modèle d’agriculture à temps partiel est unique, le projet pilote de L’Érable, auquel la CPTAQ a répondu positivement, n’a pas d’égal ailleurs.

«Nous sommes créatifs sur le territoire de L’Érable. Nous sommes les premiers et nous en sommes fiers. Le mot «entreprise» vient signifier que les projets agricoles retenus seront analysés sous une viabilité financière. Finalement, comme il s’agit d’une première au Québec associant l’agriculture à temps partiel et la construction d’une maison en zone agricole, le mot «autrement» fait référence à cette différenciation», a aussi souligné M. Lavergne.

Mise en ligne du site Web

Le site Internet www.Ferme59.ca a été mis en ligne et une bannière accompagnera la conseillère agroalimentaire dans les différentes conférences qu’elle présentera à travers la province, notamment dans les institutions scolaires.

Roxanne Huard, directrice de AàZ communications événements, qui a accompagné le comité dans l’élaboration du plan marketing, a mentionné que dans un objectif de cohésion avec les valeurs environnementales de la clientèle cible, les outils promotionnels seront davantage virtuels. «Le site Internet et la page Facebook Communauté de fermiers de L’Érable représentent les principales sources par lesquels transitera l’information utile.»

Dix nouvelles familles

Pour assurer le succès de Ferme 59, un plan d’action, orienté vers le développement d’outils et de services, a été attaché. Des projets pour soutenir la commercialisation des produits et des paniers de légumes biologiques auprès de la population sont en développement.

«Nous mettons tout en œuvre pour stimuler les producteurs à se réseauter, s’entraider et à développer une communauté forte et dynamique», a signalé la conseillère agroalimentaire de Développement économique de L’Érable, Solange Thibodeau.

Deux projets à Princeville, l’un en grandes cultures et l’autre en acériculture, ont fait l’objet de recommandations favorables et seront autorisés dès que la Municipalité aura procédé à la modification de sa règlementation, processus auquel se soumettront également les autres municipalités du territoire.

«Nous avons présentement une douzaine de dossiers de gens de l’extérieur qui veulent acheter des terres. Notre cible est de dix nouvelles familles par année que nous voulons voir s’établir sur notre territoire au cours des trois prochaines années», a conclu Mme Thibodeau précisant que le comité dispose d’une somme de 90 000 $ pour la réalisation de son plan d’action pour encadrer le projet.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar