L’école Saint-David de Victoriaville se dote d’un «autobus pédestre»

L’école Saint-David de Victoriaville se dote d’un «autobus pédestre»

Plus d’une vingtaine d’élèves de l’école Saint-David de Victoriaville emprunte depuis le 23 avril 2018 le service « d’autobus pédestre », soit le Trottibus.

Crédit photo : gracieuseté

L’école primaire Saint-David a dernièrement joint le mouvement Trottibus, permettant à plus de 20 élèves de 1er et 2e cycle de marcher sécuritairement jusqu’à l’établissement scolaire.

Dès le premier matin, soit le 23 avril , l’enthousiasme et la fierté des jeunes à participer à cette première journée étaient palpables et certes partagés par les parents et bénévoles impliqués dans la mise en place dudit projet.  La particularité de ce troisième Trottibus sur le territoire de la MRC d’Arthabaska consiste au point de rassemblement prévu afin que les jeunes transportés en autobus puissent intégrer le groupe.

Pour Kathleen Pépin, directrice de l’école, il s’avérait intéressant de constater que plusieurs parents d’élèves utilisant le transport scolaire étaient réellement intéressés par ce projet. C’est pourquoi l’un des points de rassemblement répond à un réel besoin puisque plus de quatorze enfants s’y réunissent pour marcher en groupe. Chaque matin, vers 7 h 35, des parents bénévoles de ce déplacement actif se présentent à deux intersections prédéterminées. C’est alors que le trajet s’entame en compagnie des jeunes utilisateurs, et ce, en respectant un horaire planifié ainsi qu’un trajet précis, permettant au groupe de s’agrandir peu à peu.

À noter que la collaboration d’élèves de 3e cycle est significative et permet d’apporter une assistance tout au long de la marche se terminant à l’école. «C’est plaisant de constater que ce projet continue de prendre de l’expansion, après la mise en place à l’école Notre-Dame-de-l ’Assomption à Victoriaville et celle de Saint-Médard à Warwick. Pour beaucoup de familles, se déplacer en voiture est devenu un réflexe, même pour de très courtes distances. Selon une étude récente, la part de la marche pour les déplacements vers l’école primaire est passée de 45 % à 34 % entre 1993 et 2003. Le Trottibus est une des solutions pour renverser cette tendance. Je profite de l’occasion pour remercier et féliciter les bénévoles qui s’impliquent dans ce projet de Trottibus, permettant à des enfants de marcher et de se rendre à l’école en toute sécurité», précise le préfet de la MRC d’Arthabaska et maire de Saint-Albert, Alain St-Pierre.

Les premiers balbutiements du Trottibus 

Ce transport actif est une initiative de la Société canadienne du cancer et rendu possible grâce à l’appui financier de l’Agence de la santé publique du Canada. À noter que la MRC d’Arthabaska a coordonné la mise en place du Trottibus, soutenu par le Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Toute personne qui désire en savoir plus ou qui voudrait éventuellement s’impliquer en tant que citoyen bénévole n’a qu’à contacter la Société canadienne du cancer au 1 888 939-3333 ou à trottibus@quebec.cancer.ca.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "L’école Saint-David de Victoriaville se dote d’un «autobus pédestre»"

avatar
Anne Doucet
Invité
Anne Doucet

C’est tout à fait génial comme initiative !!! BRAVO!