Le Québec reçoit son premier radar météorologique à la fine pointe de la technologie

Le Québec reçoit son premier radar météorologique à la fine pointe de la technologie

Crédit photo : Archives

La météo a une incidence directe sur notre vie, que ce soit sur nos activités, nos déplacements, nos maisons ou notre santé. En modernisant le réseau de radars météorologiques, le gouvernement du Canada s’assure d’améliorer les prévisions de phénomènes et d’urgences météorologiques, dont bon nombre sont exacerbés par les changements climatiques, et de permettre aux Canadiens de mieux s’y préparer. Grâce à cet investissement de 95 millions de dollars, les familles et les industries canadiennes auront plus de temps pour se protéger contre les effets du temps violent.

Le 1er octobre, le nouveau radar météorologique installé à Blainville, au Québec, était mis en service; il remplace depuis le radar météorologique de l’Université McGill. Il s’agit du deuxième d’une série de nouveaux radars météorologiques qui seront déployés partout au Canada et du premier nouveau radar météorologique à être installé au Québec. Le remplacement de trois autres radars météorologiques au Canada est également prévu en 2018, après quoi sept radars seront remplacés chaque année jusqu’à la fin du projet, en 2023.

L’installation d’un nouveau radar météorologique de pointe plus puissant à Blainville permettra aux personnes qui se trouvent dans la région de Montréal de bénéficier d’avertissements de temps violent d’une plus grande précision qui seront communiqués plus tôt en cas, par exemple, de tempête violente, d’inondation ou de chaleur extrême. Ce nouveau radar météorologique donnera accès à des renseignements météorologiques plus fiables pour aider la population à planifier et à s’adapter dans le contexte des changements climatiques.

Les radars météorologiques sont le principal outil utilisé par les météorologues pour produire des prévisions à court terme de temps violent, comme les orages, les tornades, les épisodes de verglas ou les blizzards. Dotés d’une technologie ultramoderne, les nouveaux radars communiqueront des mises à jour plus fréquentes et disposeront d’une plus grande portée de détection des tornades, ce qui donnera plus de temps aux Canadiens pour se mettre à l’abri.

Les renseignements météorologiques fournis par les radars sont également utilisés par des secteurs clés de l’économie, qui doivent s’adapter aux effets de l’évolution des conditions météorologiques et environnementales, dont le transport, le tourisme et les loisirs, l’agriculture et la santé et la sécurité publiques.

Poster un Commentaire

avatar