Le Collège Clarétain inaugure son Labo Techno Numérique

Le Collège Clarétain inaugure son Labo Techno Numérique

Dans l'ordre, le directeur général du Collège Clarétain, Éric Gardner, Michel Corréa, père Clarétain, Monique Bourgeois et Danièle Auger, représentant les fondations François Bourgeois et Jacques et Michel Auger, et Me Yves Arcand, président de la Fondation du Collège Clarétain.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Le Collège Clarétain de Victoriaville a procédé, jeudi après-midi, à l’inauguration de son Labo Techno Numérique qui, depuis quelques mois, prend son essor sous la supervision pédagogique de la technicienne en travaux pratiques, Julie Tremblay, et de l’enseignant et techno-pédagogue, Guillaume Bergeron.

«Nous voulions nous doter d’un lieu d’innovation et de création, un lien d’apprentissage avec de bons outils pour amener les jeunes à créer et à innover. Un lieu qui mariera les outils du présent et ceux du futur. On devra se donner les moyens de se les procurer en les créant», a expliqué le directeur général Éric Gardner.

Ce nouveau laboratoire a nécessité des investissements de quelque 100 000 $, environ 70 000 $ pour le réaménagement et 30 000 $ en équipements informatiques.

Éric Gardner a salué et remercié les fondations François Bourgeois et Jacques et Michel Auger qui ont permis cette réalisation grâce à leurs engagements financiers de 75 000 $ chacune sur cinq ans.

«Le Collège Clarétain veut toujours être en avant, et non en retard. Nous devons suivre la cadence et investir dans la pédagogie et les loisirs», a indiqué le directeur général, tout en soulignant le soutien de la communauté religieuse des Pères Clarétains  et de la Fondation du Collège Clarétain.

«Notre mission, a poursuivi Éric Gardner, c’est de former des jeunes qui rassemblent et qui travaillent à trouver des solutions. On veut les amener à innover et à créer pour aider la société.»

Le Labo Techno Numérique comporte une section numérique pour l’apprentissage de la programmation et de la robotique. Le Collège vient d’ailleurs de recevoir 18 nouveaux portables.

Dans une autre partie, les élèves développent leurs habiletés manuelles avec les activités de découpage, d’assemblage et de collage.

Les élèves de tous les niveaux passent, à un moment ou à un autre, par ce labo, que ce soit lors de périodes d’activités complémentaires ou lors des cours de science.

«Le développement des technologies au Collège, c’est une réponse aux changements sociaux. Ici, un éventail de possibilités s’offre aux élèves. Ce local se veut dédier à l’expérimentation où l’erreur est source d’apprentissage. Un local aux portes grandes ouvertes à l’expérimentation où on se donne la possibilité d’innover», a fait valoir Guillaume Bergeron tout en soulignant l’importance de fournir aux élèves un contexte d’apprentissage pour favoriser le développement de leur esprit critique, de même que la résolution de problèmes.

Ce laboratoire a déjà beaucoup servi, comme en a témoigné Julie Tremblay en faisant état des projets réalisés à ce jour. «Avec l’imprimante 3D reçue en janvier, des élèves ont été appelés à créer des pièces d’un jeu d’échec. Oui, c’est un processus d’essai erreur, mais l’expérience les motive. Ils apprennent beaucoup», a confié Mme Tremblay.

Certains élèves ont participé au Défi génie inventif en créant des bolides propulsés par une trappe à souris.

Des projets de ponts, de chaises (et bancs) ont également été réalisés. «Les élèves ont plein d’idées, nul besoin de leur en soumettre. On les laisse libres dans les projets qui les intéressent. Les possibilités sont infinies avec l’imprimante 3D», a indiqué Julie Tremblay.

Autre projet, par ailleurs, sur lequel planchent les élèves, celui de la fabrication d’un drone et pour lequel le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation a consenti une aide financière de près de 32 000 $.

«Des projets comme ce Labo Techno Numérique créent un dynamisme au niveau pédagogique et des activités complémentaires», a conclu Éric Gardner.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le Collège Clarétain inaugure son Labo Techno Numérique"

avatar
Tulipe
Invité
Tulipe

Dans un monde idéal il y aurait autant de projets comme ceci dans le public, l’école privé profite aux éleves d’une certaine classe, le gouvernement n’a pas le cran pour faire des changements pour que nos jeunes soient égales.