Le camp d’entraînement des Vulkins se met en branle

Le camp d’entraînement des Vulkins se met en branle

L’intensité était au rendez-vous vendredi soir au stade Yvon-Paré.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Pour la première fois en vue de la saison 2018, les joueurs des Vulkins du Cégep de Victoriaville se sont entraînés sur le terrain du stade Yvon-Paré vendredi soir. Certains d’entre eux ont su profiter de cette occasion pour gagner des points dans l’espoir d’obtenir un poste de partant.

L’équipe de troisième division devra patienter jusqu’au vendredi 31 août pour disputer sa première partie. Elle profitera donc d’une période de trois semaines pour peaufiner sa préparation et s’assurer d’être fin prête pour le début de la saison régulière. Mais déjà, l’entraîneur-chef Stéphane Rivard se montre enthousiaste par rapport à ce qu’il voit sur le terrain.

L’entraîneur-chef des Vulkins Stéphane Rivard s’attend à de belles choses de son équipe.

«Par rapport à cette date-ci l’année passée, on est meilleurs c’est certain. C’est de voir si on va progresser aussi bien, mentionne le pilote du groupe. Notre objectif, c’est de faire les séries et d’être la meilleure équipe possible rendu là. Je pense qu’on l’a atteint l’année dernière, mais on aimerait être encore meilleurs pour se rendre un peu plus loin.»

En 2017, les Mauves se sont inclinés en demi-finale contre les Gaillards du Cégep de Jonquière par la marque de 24 à 17. Une victoire lors de cette rencontre leur aurait permis d’accéder à la finale du Bol d’Or, finalement remporté par les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe.

Afin de se qualifier pour les éliminatoires, les Vulkins devront tirer leur épingle du jeu dans une division comptant plusieurs adversaires de taille. En plus des Lauréats, les Indiens du Collège Ahuntsic et les Triades du Cégep régional de Lanaudière seront à surveiller, croit Rivard.

S’étant joints à la section Sud-Ouest, les Voltigeurs du Cégep de Drummondville représenteront pour leur part des rivaux naturels pour les Victoriavillois. Les deux équipes et les Condors du Cégep Beauce-Appalaches s’entraineront d’ailleurs ensemble à Drummondville le 18 août.

Présence de six Français

Le travail de recrutement des derniers mois ayant porté ses fruits, six Français feront partie de l’alignement des Mauves cette saison. Trois seront de retour après avoir évolué pour la formation la saison dernière, alors que trois autres se joindront au groupe. Deux d’entre eux porteront main forte à la ligne défensive, à laquelle s’est aussi greffé Jean-Philippe Bourassa pour sa quatrième saison collégiale, après avoir enfilé l’uniforme des Géants de Saint-Jean-sur-Richelieu.

«Tous les Français qu’on a eu depuis quelques années, ce sont des gars qui ont fini par être partants et se démarquer», indique Rivard, très heureux des nouvelles acquisitions.

Certains joueurs étoiles, dont le secondeur Nicolas Lebel, maintenant avec le Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, ainsi que les receveurs Benjamin Nolette et Melvin Palin ont toutefois quitté les rangs durant la saison morte. À l’ensemble des positions, les Vulkins peuvent compter sur la présence de recrues prêtes à prendre la relève, assure l’entraîneur-chef.

Damien Armand Balla Ekobena effectuera un retour au jeu cette saison.

Le receveur de passes Damien Armand Balla Ekobena effectuera quant à lui un retour au jeu après avoir passé deux saisons hors du terrain. Il devrait s’avérer être une cible de choix pour le quart-arrière Mathieu Forget qui lui en sera à une deuxième campagne avec la formation.

Si des étudiants du Cégep sont intéressés à tenter leur chance au football, la porte est toujours ouverte, indique l’entraîneur-chef des Vulkins. Il suffit de lui écrite un courriel à l’adresse rivard.stephane@cegepvicto.ca afin d’obtenir davantage d’informations.

Poster un Commentaire

avatar