La Troupe Ensemble célèbre 30 ans de théâtre

La Troupe Ensemble célèbre 30 ans de théâtre

Le Salon des anciens aménagé à la polyvalente La Samare à l’occasion du 30e anniversaire de la Troupe Ensemble a permis de rassembler plusieurs personnes, dont Patrick Breton, Myriam Couture, Philipe Vigneault et Mario Fortin.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Les célébrations du 30e anniversaire de la Troupe Ensemble de la polyvalente La Samare de Plessisville ont donné l’occasion à d’anciens de ses membres de se remémorer quelques souvenirs. Certains d’entre eux gardent en tête que cette expérience de théâtre permet d’apprendre à travailler en équipe autour d’un projet commun.

Membre de la troupe pendant trois ans alors qu’elle était étudiante à la polyvalente, soit jusqu’en 2012, Myriam Couture a accepté de donner un coup de main dans l’organisation de la pièce «Au coin des pas perdus» présentée du 12 au 14 avril. Selon elle, l’expérience tirée par les élèves s’impliquant dans sa réalisation va bien au-delà de la scène.

«Je retiens des valeurs de partage, d’entraide et de solidarité. Ça m’a permis de me dégêner et de me découvrir des qualités de leader. Ça m’a permis de me développer, mais aussi de vivre quelque chose de très formateur et de très valorisant pour l’avenir.»

Quant à lui, Patrick Breton a fait partie des troisième, quatrième et cinquième productions de la troupe présentées entre 1991 et 1993. Occupant maintenant un rôle d’animateur au Service d’animation spirituelle et d’engagement communautaire de l’école, il constate la passation d’une expertise de génération en génération. Selon lui, les élèves ressortent grandis de leur engagement.

«Les jeunes viennent de différentes gangs et ils se croisent dans ce projet commun. Le spectacle est toujours un prétexte. Ce qui est important, c’est l’expérience individuelle et de groupe qu’ils vont vivre. C’est ce qui fait que l’on continue de le faire et avec plaisir.»

La pièce présentée cette année à la polyvalente La Samare a mis en vedette plusieurs personnages, interprétés par des élèves de secondaire 3 à 5, et non pas un seul, se réjouit le président de la troupe et finissant, Philipe Vigneault. Pour la mettre en scène, des pratiques ont eu lieu à partir du mois de janvier.

Poster un Commentaire

avatar