La Fondation HTAPQ souligne son 10e anniversaire

La Fondation HTAPQ souligne son 10e anniversaire

La Fondation HTAPQ a souligné son 10e anniversaire de fondation lors de la Journée mondiale de sensibilisation à l'hypertension artérielle pulmonaire. Sur la photo

La Fondation de l’hypertension artérielle pulmonaire-Québec (HTAPQ), qui a son siège social à Plessisville, a profité de la Journée mondiale de sensibilisation à l’hypertension pulmonaire pour souligner son 10e anniversaire de fondation.

Pour l’occasion, la Fondation HTAPQ a reçu, pour un petit lunch musical à l’hôtel de ville de Plessisville, une quarantaine de ses bénévoles qui s’impliquent annuellement dans la vente du fromage et la vente de livres.

La rencontre a été marquée par le témoignage de la Trifluvienne Jessica Léonard. La jeune maman a notamment dû interrompre une grossesse et subir une opération à cœur ouvert pour sauver sa vie. Depuis ce temps, l’hypertension a diminué ce qui donne de l’espoir aux personnes dont la maladie est due à une malformation de s’en sortir.

De son côté, Denis Cormier a dressé un historique de l’association qu’il a fondée en 2006, avec l’aide de Pauline D’Anjou et Jacques Gariépy, pour aider sa fille Isabelle et toutes les personnes atteintes de cette maladie. Le fondateur reconnaît que des progrès ont été réalisés au cours des dernières années pour mieux diagnostiquer la maladie, encore méconnue aujourd’hui, et pour la traiter. Depuis le 2 avril dernier, c’est Hugues Boulanger qui a pris la relève de M. Cormier à la présidence de la Fondation HTAPQ.

La Fondation HTAPQ

Sur le plan financier, les gens peuvent recevoir de l’aide, par exemple, pour la franchise pour l’achat des médicaments, pour des frais de déplacement quand ils doivent se rendre à l’hôpital Laval à Québec ou encore à l’hôpital juif à Montréal, pour de l’entretien ménager et l’achat de lunettes entre autres.

Sur le plan éducationnel, la Fondation fait connaître la maladie et ses symptômes en distribuant de la documentation. Pour supporter les personnes atteintes, la Fondation organise et favorise la participation à des congrès et des conférences en faisant venir des spécialistes, et ce, dans différentes villes.

La Fondation HTAPQ compte aujourd’hui plus de 300 membres avec contribution et 150 personnes atteintes qui sont inscrites à la Fondation et qui peuvent recevoir de l’aide. En dix ans, c’est plus d’un demi-million $ que l’association a versé à ses membres atteints.

Une cinquantaine de personnes ont finalement pris part à une marche symbolique de six minutes autour de l’hôtel de ville illuminé tout en mauve en guise d’appui et de solidarité aux gens souffrants de cette maladie.

L’hypertension artérielle pulmonaire est un problème rare des vaisseaux sanguins des poumons. Cette maladie chronique évolutive se manifeste principalement par une atteinte de la capacité fonctionnelle nuisant à la qualité de vie et conduisant également à une diminution de l’espérance de vie. Elle est incurable et mortelle.