Justin Trudeau en Inde : une catastrophe diplomatique, déplore Alain Rayes

Justin Trudeau en Inde : une catastrophe diplomatique, déplore Alain Rayes

Alain Rayes, député de Richmond-Arthabaska et lieutenant politique du Québec pour le Parti conservateur du Canada

Crédit photo : gracieuseté

Le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, qualifie de catastrophe diplomatique et d’échec total le voyage de Justin Trudeau en Inde. Le lieutenant politique du Québec pour le Parti conservateur du Canada estime que le premier ministre du Canada, en moins de sept jours, a mis en péril une importante relation internationale de longue date par ses actions et ses propos.

Justin Trudeau aurait, notamment, dépeint le mouvement souverainiste du Québec comme étant un regroupement violent durant une rencontre officielle avec le chef de l’État du Pendjab. Dans les notes officielles du gouvernement indien, on peut lire que Justin Trudeau a dit «qu’il avait composé avec de telles menaces durant toute sa vie et qu’il était pleinement conscient des dangers de la violence, des dangers qu’il avait toujours combattus avec toute sa force».

«S’il a tenu de tels propos, ils sont insensés. Justin Trudeau compare les souverainistes québécois à un mouvement extrémiste violent. C’est indigne de sa fonction. Cela démontre un total manque de jugement. Justin Trudeau laisse une image complètement fausse du Canada. Il s’agit d’un autre échec sur la scène internationale», a-t-il expliqué.

Ceci s’ajoute à un périple parsemé de controverses. Plus tôt cette semaine, les médias révélaient la présence, dans l’entourage de Justin Trudeau, de Jaspal Atwal, condamné à 20 ans de prison en 1986 pour la tentative d’assassinat d’un ministre indien lors d’une visite au Canada. Il est un ancien membre de la Fédération internationale de la jeunesse sikhe, organisation considérée comme terroriste au Canada et en Inde.

«Des députés et ministres libéraux ainsi que la femme de Justin Trudeau ont pris des photos avec lui plus tôt cette semaine, jusqu’à ce que les médias révèlent cette histoire. Cet individu est pourtant bien connu au Canada. Il s’agit d’une faille de sécurité aberrante. Il est facile de comprendre le malaise des membres du gouvernement indien face à cette visite de Justin Trudeau», a-t-il expliqué.

Alain Rayes déplore le manque de jugement du premier ministre et de son entourage. Celui-ci ternit l’image du Canada à l’échelle internationale. «Les images montrant Justin Trudeau, sa famille, ses députés et ses ministres faire du tourisme pendant toute la semaine ont fait le tour du monde, et ce, pour les mauvaises raisons. Cette image de Justin Trudeau constamment costumé ne reflète pas ce que les Canadiens recherchent de leur premier ministre durant une mission économique. Il n’est pas normal d’avoir honte lorsqu’on parle de la diplomatie canadienne», a-t-il souligné.

Le lieutenant du Québec assure que le Parti conservateur du Canada exigera à Justin Trudeau de rendre des comptes aux Canadiens. «Les contribuables n’ont pas à payer pour les vacances des 19 députés et ministres libéraux qui ont accompagné Justin Trudeau pour faire du tourisme. Ils n’ont pas non plus à payer pour le voyage de ce chef cuisinier de la Colombie-Britannique que le premier ministre a amené pour concocter un seul repas durant le voyage», a-t-il conclu.

Poster un Commentaire

avatar