Joanie Martel en tournée théâtrale à Victoriaville

Joanie Martel en tournée théâtrale à Victoriaville

Joanie Martel dans un de ses personnages de la pièce qui sera présentée, le 15 novembre, à Victoriaville.

Crédit photo : gracieuseté

Le 15 novembre, le Carré 150 présente «Manifeste de la Jeune-Fille». La pièce met en vedette une Victoriavilloise d’origine, Joanie Martel.

Celle qu’on a découverte en 2015, alors qu’elle incarnait le rôle d’une «B.S.» dans l’émission «Les beaux malaises» et celui d’une policière dans la quotidienne «30 vies», fait partie de la distribution de cette pièce de théâtre en tournée depuis quelques semaines.

En entrevue téléphonique, Joanie a expliqué que cette tournée l’occupait beaucoup ces temps-ci. Si bien qu’elle a dû laisser, quelques mois, son emploi en restauration pour se consacrer entièrement à cette pièce de théâtre où sept jeunes filles paradent en toute légèreté, clamant leur fierté d’être des marchandises. La pièce, écrite et mise en scène par Olivier Choinière, met de l’avant un modèle de consommateur idéal tout en témoignant de l’inquiétude devant une société où toute forme de discours, même le plus contestataire, se retrouve récupérée.

Joanie œuvre dans la nouvelle distribution de cette pièce et a ainsi la chance de jouer aux côtés de Raymond Cloutier, Stéphane Crête, Muriel Dutil, Catherine Paquin-Béchard, Sébastien René et Isabelle Vincent. «Des grosses pointures», qualifie-t-elle en ajoutant que tout le monde s’entend bien et forme une belle équipe pour présenter cette pièce où tous les comédiens sont toujours tous en scène.

Le propos de la pièce porte à réflexion et va dans tous les sens. «Comme si les filles essayaient de trouver leur bonne façon de vivre», souligne la comédienne. «Nous avons commencé la tournée au début du mois d’octobre à Outremont. Nous sommes aussi allés jouer à Québec et avons présenté la pièce devant des classes d’élèves de secondaire 3, 4 et 5. Les jeunes comprennent bien même si plusieurs sujets sont abordés», explique-t-elle. D’ailleurs, c’est le genre de théâtre qu’elle-même aurait aimé voir à leur âge.

Et pour Joanie, qui s’ennuyait du théâtre, c’est une production parfaite pour elle puisqu’elle y interprète une dizaine de personnages différents. «C’est un cadeau de pouvoir jouer ça. C’est un beau défi», apprécie-t-elle.

La comédienne a obtenu ce rôle à la suite d’une audition passée il y a deux ans, devant Olivier. «Il m’avait vue dans la série Web «Switch & Bitch». Et en plus, l’audition ne s’est pas si bien passée, selon moi», confie-t-elle.

Cette dernière est aussi très heureuse d’avoir la chance de venir jouer chez elle à Victoriaville. «Ma mère a acheté plusieurs billets. Elle sera là avec la famille. J’ai vraiment hâte qu’ils voient ça et je crois que ce sera spécial pour moi de jouer devant mes proches.»

«Les pays d’en haut»

Une fois la tournée théâtrale terminée, c’est du côté de la télévision que Joanie se dirigera. En effet, elle a décroché un rôle dans la série «Les pays d’en haut» et le tournage aura lieu en décembre pour elle. Malheureusement, elle n’a pu nous dévoiler quel personnage elle incarnera.

En décembre sortira aussi un court métrage dans lequel elle incarne le rôle principal et qui s’intitule «Jojo». Le film, d’une vingtaine de minutes, a été tourné durant l’été à Montréal, à pied et sans éclairage artificiel. Une belle expérience de plus pour la comédienne.

Joanie Martel a beaucoup de cordes à son arc artistique, ce qui continuera certainement à l’aider dans son cheminement de carrière.

Poster un Commentaire

avatar