Mairie de Warwick : Amélie Hinse entre dans la course

En compagnie d’une trentaine d’invités réunis à la microbrasserie Wick Station, l’ex-conseillère municipale Amélie Hinse a lancé, en fin de journée mercredi, sa campagne électorale. Son objectif : devenir la toute première mairesse élue de Warwick.

« C’est avec une immense fierté que je me trouve, ici, devant vous comme candidate à la mairie de notre belle communauté », a-t-elle lancé, d’entrée de jeu. Amélie Hinse se dit bien consciente des défis, mais aussi des opportunités qui se présenteront. « On a la chance d’avoir une municipalité forte de sa communauté unie. C’est là-dessus que veux miser pour bâtir et maintenir notre dynamisme », a-t-elle exprimé.

La candidate a pris l’engagement, si elle est élue, de renforcer cette unité, d’encourager la participation citoyenne et de faire en sorte que chaque voix soit considérée dans la prise de décisions. « Mon action, je veux la mener dans la transparence, l’inclusion, le respect et la collaboration », a-t-elle soutenu. Soulignant la sous-représentation des femmes en politique, particulièrement sur la scène municipale, Amélie Hinse salue toutes celles qui osent, qui ne craignent pas d’aller de l’avant dans un monde d’hommes. « Si j’ose me présenter à la mairie d’une ville qui n’a jamais eu de mairesse élue, c’est grâce à ces femmes inspirantes qui ont osé se présenter avant moi, qui ont osé se faire confiance et qui nous servent de modèles », a-t-elle souligné, notant la chance qu’on a dans la région de compter « sur quelques mairesses inspirantes ».

La candidate à la mairie ne cache pas sa fierté pour son milieu et sa population. « C’est vous autres qui me donnez l’envie de m’engager, de représenter votre voix, de solutionner vos enjeux et de me mettre en action. Vous me donnez envie de construire un avenir durable et épanouissant pour notre communauté », a-t-elle fait valoir.

Amélie Hinse a conclu son allocution en remerciant l’auditoire. « Merci beaucoup de la confiance que vous m’accordez. La seule chose qu’il me reste à dire maintenant : c’est parti! », a-t-elle conclu sous les applaudissements chaleureux des personnes de tous âges. La campagne de la candidate s’articulera autour de thèmes comme le développement économique durable, le développement d’une vision environnementale structurante, mais surtout la diversification de l’offre de logements.

« Ces dernières années, la croissance a mené à la construction de nombreux logements qui répondent à des besoins particuliers. Si je suis élue, j’entends mettre l’accent sur la diversité dans l’offre de logements. Avec le peu de terrains qu’il reste, on doit se questionner à savoir quels besoins restent à combler? Quels sont les besoins de la population? », a-t-elle expliqué au www.lanouvelle.net.

La Ville, selon elle, doit se faire proactive plutôt que d’attendre de recevoir des projets. « Il convient de développer nous-mêmes une vision de ce qu’on veut comme logements qui pourraient être plus écologiques, notamment. On peut agir différemment », a-t-elle soutenu, ajoutant qu’il s’agirait là de son projet prioritaire dans le court mandat de deux ans qui se dessine. « Dans un laps de temps restreint, on ne peut aller sur tous les fronts », a fait remarquer la candidate Hinse pour qui l’idée de la mairie mijote dans son esprit depuis un bon moment.

« Les gens qui me connaissent ne sont pas surpris. Je suis impliquée dans ma communauté de diverses manières », a-t-elle précisé. Mais tout est arrivé de façon imprévue. Le retrait de la vie politique de l’ex-maire Pascal Lambert, pour les raisons que l’on sait, a mené à cette élection partielle. « On se serait tous passé de ces tristes circonstances, a-t-elle confié, mais la vie a fait en sorte que pour moi, c’est maintenant ou jamais de faire le saut. »