Fonderie Lemoltech investit dans sa main-d’œuvre

Fonderie Lemoltech investit dans sa main-d’œuvre

Les gestionnaires de Fonderie Lemoltech en présence de leurs nouveaux diplômés. Sur la photo, de gauche à droite : Nicolas Gagnon (associé, directeur adjoint aux opérations, ressources humaines et projets stratégiques), Mélanie Mailhot (associée et vice-présidente aux finances et administration), Alexandre Payette, Éric Beauchemin, Nancy Paquette, Dominic Levasseur, Anita Ouellette, Rémi Desgagnés (enseignant), Luc Tardif, Bertrand Doucet (PDG) et Manon Girard (adjointe aux ressources humaines). Absent sur la photo : Alex Croteau.

Crédit photo : www.lanouvelle.net

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, Fonderie Lemoltech de Princeville n’a pas hésité à investir dans la formation de ses employés en participant au programme de la RAC (reconnaissance des acquis et des compétences) pour le diplôme d’études professionnelles en fonderie dispensé en entreprise en collaboration avec la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay.

Dominic Levasseur, Éric Beauchemin, Alexandre Payette, Luc Tardif, Anita Ouellette, Nancy Paquette et Alex Croteau font partie de cette première cohorte de sept employés, selon un parcours personnalisé, qui vient de compléter, de manière volontaire, le programme qui aura nécessité plus de 300 heures de formation en usine échelonnée sur une période d’un an et demi pour l’obtention de leur diplôme du ministère de l’Éducation.

L’entreprise princevilloise se spécialise dans le moulage sous pression de pièces d’aluminium. Depuis 2013, elle a presque triplé le nombre de ses employés qui est passé de 30 à 80 et cette formation en usine vient répondre à l’un de ses besoins en main-d’œuvre qualifiée.

Pour Fonderie Lemoltech, il en aura coûté 100 000 $ pour diplômer cette première cohorte d’employés qui n’ont pas à s’exiler à l’extérieur de la région pour obtenir leur formation.

«La rétention de notre personnel est un enjeu majeur et il devenait important de permettre à nos gens d’ajouter à leurs compétences dans une entreprise en croissance comme la nôtre. Même avec l’expérience que certains d’entre eux comptent déjà chez nous, il y a certaines notions qu’ils n’avaient jamais apprises. Cette formation vient solidifier la base même de notre main-d’œuvre et aura des répercussions positives sur le reste de notre équipe», d’expliquer Nicolas Gagnon, associé et directeur adjoint aux opérations, ressources humaines et projets stratégiques.

Consultant service aux entreprises pour la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Mario Émond encourage les autres entreprises du secteur manufacturier à imiter Fonderie Lemoltech en allant de l’avant avec un programme de formation continue en usine. «Nous remarquons que les employés en ressortent plus autonomes et polyvalents dans toutes les étapes de production et que l’acquisition de leurs nouvelles connaissances se reflète dans la qualité des produits fabriqués.»

Fonderie Lemoltech est déjà en mode recrutement pour former une deuxième cohorte d’employés afin de participer au même programme l’automne prochain.

Poster un Commentaire

avatar