Violente altercation : le suspect libéré après sa comparution

Violente altercation : le suspect libéré après sa comparution
L'accusé a comparu

VICTORIAVILLE. Une accusation de voies de fait graves a été déposée, lundi, à l’endroit de Cédric Cima, 18 ans, de Victoriaville relativement à la violente altercation survenue en fin de soirée, vendredi, au centre-ville.

Vers 23 h 30, les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés à intervenir à l’extérieur du Pub Le Caméléon. Plusieurs personnes, selon la police, s’étaient attroupées, mais deux hommes en sont venus aux coups. L’un d’eux, âgé de 27 ans, a subi des blessures relativement graves. Il a été conduit au centre hospitalier, mais on ne craignait pas pour sa vie.

Cédric Cima a comparu devant le juge Jacques Trudel de la Cour du Québec. Il reviendra devant la justice le 10 novembre pour la communication de la preuve.

Entretemps, le ministère public a accepté la remise en liberté de l’individu moyennant un engagement, sans dépôt, de 1000 $, et en s’engageant à respecter diverses conditions, dont celles de garder la paix, d’avoir une bonne conduite, de ne pas se trouver au Pub Le Caméléon, de ne pas importuner la victime, ni communiquer ou tenter de communiquer avec elle.

La Cour luit interdit aussi de posséder ou de porter des armes ou même des imitations d’arme.

Selon le Code criminel, une condamnation pour voies de fait graves peut entraîner une peine maximale de 14 ans d’emprisonnement.

«Commet des voies de fait graves quiconque blesse, mutile ou défigure le plaignant ou met sa vie en danger», stipule l’article 268 du Code criminel.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires