Un incendie cause d’importantes pertes

Un incendie cause d’importantes pertes
La propagation a été fulgurante. (Photo www.lanouvelle.net) (Photo : lanouvelle.net)

Un violent incendie, alimenté par un vent important, a détruit, lundi avant-midi, une résidence jumelée en plus d’endommager sérieusement deux résidences voisines sur la rue Archambault à Victoriaville à l’intersection de la rue Babineau.

Le Service de sécurité incendie a été alerté à 11 h 07. À l’arrivée des premiers pompiers, c’était déjà peine perdue pour le bâtiment, l’embrasement était généralisé.  

Attaché politique du maire Antoine Tardif, Benoît Plamondon, qui habite à proximité, était en télétravail lorsqu’il a aperçu l’imposant panache de fumée noire. Il a accouru rapidement sur les lieux. « Les flammes ravageaient le mur extérieur du jumelé à la gauche. Des travailleurs étaient déjà sur place. L’un d’eux dans la porte d’entrée du jumelé de droite pressait la dame et son fils de rapidement sortir.  Elle cherchait ses animaux. C’était dangereux, les fils électriques commençaient à décrocher », a-t-il relaté au www.lanouvelle.net. 

Benoît Plamondon, qui se trouvait sur le gazon devant la maison, sentait l’intense chaleur du brasier. Il a pris en charge la dame une fois sortie. « Je lui ai recommandé de se placer en lieu sûr, que les pompiers allaient s’occuper de ses animaux », a-t-il confié. 

L’incendie n’a causé aucune blessure, heureusement, mais les paramédics d’Urgence Bois-Francs ont tout de même transporté la dame par mesure préventive au centre hospitalier Hôtel-Dieu d’Arthabaska. 

Les pompiers ont pu récupérer deux lapins, a fait savoir le directeur du Service de sécurité incendie, Patrick Davidson. 

Répondant à quatre alarmes, une vingtaine de pompiers ont été déployés sur les lieux, tandis que six autres ont été dirigés vers la caserne.

Bien qu’on en ignore la cause exacte, l’incendie est d’origine accidentelle. « Le feu a pris naissance dans le secteur de la galerie arrière gauche et, avec les vents, s’est rapidement propagé », a fait savoir le directeur Davidson. 

En plus du jumelé qui a été détruit, l’incendie a causé pour environ 75 000 $ de dommages à l’une des résidences voisines, et 50 000 $ pour l’autre, a précisé l’officier. Sommairement, les pertes atteignent quelque 525 000 $.

En plus des policiers de la Sûreté du Québec présents sur place, les agents du SIUCQ MRC d’Arthabaska ont également été dépêchés sur les lieux pour s’occuper des sinistrés, du périmètre de sécurité et de la réhabilitation des pompiers.

Les pompiers ont aussi fait appel à la Croix-Rouge pour la prise en charge d’au moins quatre sinistrés.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires