Procès de Patrick Lavoie : pas avant janvier

Procès de Patrick Lavoie : pas avant janvier
Pas avant janvier

VICTORIAVILLE. Déjà remis à quelques reprises, le procès de Patrick Lavoie, accusé du meurtre au premier degré de Rémy Allaire commis en août 2010, a, de nouveau, été reporté. Le procès devrait prendre son envol le 12 janvier.

En avril, on avait fixé au 3 septembre le début du procès. Une raison majeure a causé ce report : Me Louis Belliard, l’avocat, qui devait représenter l’accusé, a été suspendu par le Barreau du Québec après avoir été reconnu coupable, en novembre 2013, de voies de fait sur un policier, un geste survenu au palais de justice de Roberval pour lequel l’avocat a obtenu une absolution inconditionnelle.

«C’est une avocate de la région de Montréal, Me Nathalie Tremblay, qui représente maintenant l’accusé. Arrivée dans le dossier cet été, elle ne pouvait être prête pour septembre», a indiqué Me Benoît Larouche, procureure aux poursuites criminelles et pénales.

Patrick Lavoie fait face à une accusation du meurtre au premier degré de Rémy Allaire, sauvagement assassiné le 9 août 2010 à Victoriaville. Deux jours plus tard, on retrouvait son corps démembré dans une chambre du motel Claire Fontaine de Plessisville.

Dans cette affaire, une coaccusée Vanessa Tremblay a été reconnue coupable, le 9 février 2012, de meurtre au premier degré et condamnée à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Elle a interjeté appel du verdict. La Cour d’appel du Québec n’a pas encore fait connaître sa décision.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires