Incendie à Kingsey Falls : une cause accidentelle

L’incendie, qui a pris naissance, vendredi soir, dans des ballots de papier de Cascades, est d’origine accidentelle, vraisemblablement de cause électrique, a confié le lieutenant aux opérations, Yanick Grenier, du Service de sécurité incendie de Kingsey Falls.

Ce sont des employés de Cascades qui ont constaté le début d’incendie et donné l’alerte peu avant 18 h 30. « Le feu a pris naissance vers l’arrière près de la ligne électrique de moyenne tension », a précisé le lieutenant Grenier.

Entre 80% et 90% des ballots ont brûlé, a-t-il évalué. L’incendie, heureusement, ne menaçait aucun bâtiment.

Les pompiers de Kingsey Falls ont pu compter sur l’entraide d’au moins neuf services de sécurité incendie. Les sapeurs de Warwick, Danville, Val-des-Sources, Saint-Félix-de-Kingsey, Chesterville, Victoriaville, Princeville, Service de sécurité incendie régional de L’Érable, et Notre-Dame-du-Conseil/Sainte-Clotilde-de-Horton sont venus leur prêter main-forte. Le feu a mobilisé jusqu’à 70 pompiers. 

Les agents du SIUCQ MRC d’Arthabaska ont aussi été déployés pour assurer le périmètre de sécurité et la réhabilitation des pompiers.

Pour aider les pompiers à terminer l’extinction, des pelles mécaniques et des chargeuses sont utilisées.

L’officier évaluait, samedi matin, que leur travail allait se poursuivre une bonne partie de la journée.