Elle roule à 99 km/h dans une zone de 50 km/h

Communiqué

Elle roule à 99 km/h dans une zone de 50 km/h
(Photo : Archives)

Dans la soirée du 17 mars, peu après 21 h, les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC d’Arthabaska sont intervenus auprès d’une conductrice concernant un grand excès de vitesse sur le boulevard des Bois-Francs Sud à Victoriaville.

La contrevenante, une résidente de Trois-Rivières dans la vingtaine, a été captée alors qu’elle circulait à 99 km/h dans une zone où la limite maximale est de 50 km/h.

Cette infraction lui a valu un constat de 674 $ et 10 points d’inaptitude, ainsi que la suspension de son permis de conduire sur-le-champ pour une période de 7 jours.

La Sûreté du Québec rappelle que la vitesse est l’une des premières causes de collisions mortelles. En moyenne, annuellement, la vitesse est en cause dans des collisions faisant 115 décès et 420 blessés graves sur les routes du Québec.

La Stratégie en sécurité des réseaux de transport 2021-2026, « La vie humaine, au cœur de nos actions », a pour objectif de diminuer le nombre de collisions mortelles et avec blessés graves sur les réseaux routiers et récréotouristiques. Des pistes d’action sont mises en œuvre dans chacun des axes distincts : Partenariat, Intervention, Sensibilisation, Technologie, Évaluation (PISTE) par la Sûreté du Québec ainsi que ses partenaires, afin de collaborer pour tendre vers un objectif commun, celui de rendre nos routes, nos sentiers et nos plans d’eau plus sécuritaires. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
4 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Shawn Jacques mc kenna
Shawn Jacques mc kenna
4 mois

100km/h au centre ville … Ca va ???

Ezeckiel
Ezeckiel
4 mois

Pourquoi ne pas installer des radars mobiles un peu partout? Ils se payeraient tout seuls et augmenteraient notre sécurité.

Bob
Bob
4 mois
Répondre à  Ezeckiel

Un radar mobile n’augmente pas la sécurité.

Non mais
Non mais
1 mois
Répondre à  Bob

Ça vide les poches de ceux qui chauffent en malade mental.