«Ensemble, célébrons le 70e anniversaire du drapeau québécois»

«Ensemble, célébrons le 70e anniversaire du drapeau québécois»

Crédit photo : Archives

«À l’occasion du Jour du Drapeau, c’est un honneur et un devoir pour nous de commémorer l’anniversaire du fleurdelisé comme emblème du Québec. Ensemble, le 21 janvier, célébrons le 70e anniversaire du drapeau québécois», proclament le député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, et son collègue André Lamontagne de Johnson. « Déployons-le fièrement sur nos immeubles, nos maisons ou nos terrains!»

Appuyant la campagne de fierté lancée par la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec, les deux députés rappellent que le drapeau du Québec a été hissé pour la première fois au sommet de la tour centrale de l’hôtel du Parlement le 21 janvier 1948. Historiquement, la croix blanche renvoie au catholicisme, le bleu peut symboliser la Vierge Marie ou les blasons des souverains français, et les lys blancs évoquent la fondation de la Nouvelle-France sous la monarchie des Bourbons.

C’est Elphège Filiatrault, curé de Saint-Jude dans le diocèse de Saint-Hyacinthe, qui a proposé en 1902 que notre drapeau consiste en une croix blanche sur un champ bleu avec quatre fleurs de lys blanches pointées vers le centre. Il se référait à l’étendard de Carillon qui perpétuait le souvenir de combats glorieux. L’adoption officielle de 1948 comportait un changement : les fleurs de lys étaient désormais redressées à la verticale pour marquer la valeur de nos traditions et la force de nos convictions.

«La commémoration du fleurdelisé fait vibrer une corde très sensible : l’affichage de notre attachement au Québec et la fierté d’être Québécois. J’accorde une grande valeur sentimentale au drapeau de tous les Québécois et Québécoises, de toutes les origines ethniques et orientations politiques», déclare Sébastien Schneeberger.

«On doit notamment aux Sociétés Saint-Jean-Baptiste la diffusion et la promotion du fleurdelisé sur cinq décennies avant son adoption par le gouvernement du Québec, signale André Lamontagne. Bravo à la SSJB du Centre-du-Québec qui reprend cette année la campagne de fierté envers notre drapeau qu’elle a amorcée l’an dernier!»

Poster un Commentaire

avatar