Duel Tigres-Olympiques : un avant-goût de la première ronde?

Duel Tigres-Olympiques : un avant-goût de la première ronde?

Les Tigres ont remporté deux des trois duels contre les Olympiques cette saison.

Crédit photo : Denis Morin

Si les séries s’amorçaient aujourd’hui, les Tigres de Victoriaville et les Olympiques de Gatineau croiseraient le fer en première ronde éliminatoire. Les deux équipes s’affrontent une dernière fois en saison régulière, ce soir à 19 h, au Colisée Desjardins.

Depuis le début de la saison, les Tigres ont remporté deux des trois affrontements entre les deux équipes. La première victoire est survenue lors de l’ouverture de la saison (2 à 1 en prolongation) tandis que l’autre gain a été acquis à l’aréna Robert-Guertin au compte de 3 à 2 (14 janvier). La seule défaite des Victoriavillois contre leurs adversaires de l’Outaouais est survenue alors que Vitalii Abramov défendait encore les couleurs des Olympiques. L’actuel membre des Tigres avait alors récolté deux buts et une passe pour guider les siens vers une victoire de 6 à 3.

Il sera donc intéressant de voir quelle allure prendra cette partie. D’un côté, Victoriaville ne semble pas vouloir dérougir avec 53 buts à ses sept derniers matchs et une séquence de huit victoires consécutives. De leur côté, les Olympiques semblent avoir perdu leurs repères avec quatre revers consécutifs, dont un aux dépens de l’équipe B de l’Armada de Blainville-Boisbriand. La perte d’Alex Breton (blessé au bas du corps) y est pour beaucoup. Rappelons que quelque part au mois de février, cette formation, dirigée avec brio par Éric Landry, avait collé cinq victoires. Elle avait notamment battu au passage les premières équipes au classement que sont l’Armada et le Titan d’Acadie-Bathurst.

Domination sur papier des Victoriavillois

Du point de vue statistique, les Tigres dominent dans chacune des catégories. Victoriaville a marqué plus de buts (257 vs 209) et en a accordé moins (190 vs 197). Sur les unités spéciales, la troupe de Louis Robitaille présente également un meilleur taux de réussite en avantage numérique (23,8% vs 22,8%) et en désavantage numérique (84,4% vs 79,8%). Si Gatineau fait office de négligé pour cette rencontre, Victoriaville ne devra en rien la sous-estimer s’il souhaite l’emporter. Les protégés d’Éric Landry sont une véritable boîte à surprises depuis le début de la saison. Ils sont en mesure de battre les meilleures formations du circuit, mais aussi d’échapper des rencontres contre certaines des moins bonnes (Val-d’Or, Chicoutimi ou Moncton).

Il s’agit du dernier match de saison régulière disputé au Colisée Desjardins cette saison.

Poster un Commentaire

avatar