La DG de Maddington abandonne ses fonctions

La DG de Maddington abandonne ses fonctions

Lucie Massé

Crédit photo : Gracieuseté

Directrice générale de la Municipalité de Maddington Falls, Lucie Massé a annoncé qu’elle quitterait ses fonctions au début du mois d’avril. «Je me suis choisie», dit-elle, ajoutant ne pas vouloir travailler plus longtemps dans un climat de «stress» et de «conflits».

Elle dit que la dernière assemblée du conseil municipal – celle de mars – a été houleuse et que c’est à ce moment précis qu’elle a décidé d’abandonner ses fonctions.

Elle soutient qu’à la suite des élections de novembre, certains n’ont pas accepté la défaite et que leur amertume crée un climat malsain, lequel se répercute jusqu’au conseil municipal. «Il s’agit d’une ou deux pommes pourries dans un panier pour faire pourrir les autres», illustre-t-elle.

La grogne sur la question des hausses de taxes n’y est pour rien dans les frustrations de la directrice générale. «Je comprends les doléances des citoyens. Elles sont normales, personne n’aime se confronter à des augmentations de taxes.»

Mme Massé poursuit en disant qu’au conseil municipal, certaines décisions prises vont à l’encontre de ses principes et valeurs.

La résidente de Sainte-Eulalie tient à ajouter qu’elle a «adoré» ses fonctions qui lui ont permis, au cours des deux dernières années, de contribuer à l’accomplissement et à l’embellissement de la Municipalité. Elle manifeste d’ailleurs sa gratitude à l’égard des gens de la Municipalité.

La «mauvaise ambiance» régnant à Maddington ne la décourage toutefois pas de vouloir continuer à travailler dans le domaine municipal. «Je pourrais, d’une municipalité à l’autre, aller remplacer des employés en congé.»

Avant d’accéder à la direction générale de Maddington Falls, Mme Massé a gagné sa vie comme travailleuse autonome pendant dix ans, oeuvrant au titre de directrice commerciale indépendante, notamment dans le domaine des piscines et des spas.

Elle admet qu’elle aimerait bien se concentrer exclusivement sur son art, le vitrail. Ce jour viendra, dit-elle, probablement au moment de retraiter du boulot.

 

 

Poster un Commentaire

avatar