Une série télé pour Michael Deschamps

Depuis quelques jours, l’ancien résident de Victoriaville, Michael Deschamps, participe au tournage d’une série télé sur la danse, qui sera présentée en mai 2024 sur Club illico.

Le jeune homme de 22 ans, qui a quitté la région en 2021 (https://bit.ly/3HZVXzq) afin de s’établir à Montréal et parvenir à vivre de sa passion, la danse, est donc très heureux d’avoir été choisi pour interpréter le rôle de « Charles » dans cette série intitulée tout simplement « Danse » et inspirée du phénomène télé « Révolution ».

En entretien téléphonique, il a expliqué qu’il avait été invité à passer l’audition qui lui a finalement permis d’avoir le rôle convoité. « J’ai été repéré par la directrice de casting », a-t-il mentionné. Il a donc eu une semaine seulement pour se préparer à l’audition, apprendre les textes, mais aussi préparer une chorégraphie. « En plus, ce n’est pas mon style principal de danse », a-t-il confié. En effet, il est un danseur professionnel en danse urbaine, alors que pour la série il doit faire de la danse contemporaine. « Mais j’ai un background et je m’entraîne beaucoup », a-t-il fait savoir.

Il faut également dire qu’il est entouré, dans ce projet, d’une équipe professionnelle et de qualité. « Depuis que je sais que j’ai le rôle, je suis sur un nuage, mais il faut toujours garder un pied sur terre », a-t-il indiqué. En effet, ce tournage est son premier grand projet qui met de l’avant autant ses talents de danseur que son jeu d’acteur. Il a déjà fait des apparitions dans des émissions ou des courts métrages, mais rien à voir avec « Danse ».

« Ça me permet de réunir mes deux amours. Je suis parti pour Montréal afin de  devenir danseur professionnel, mais j’ai toujours voulu être comédien aussi. Mais je croyais que ce serait plus tard. Ça confirme que je suis sur mon « X », estime-t-il.

Ce tournage, qui se termine pour le 21 mai, aura été une expérience extrêmement positive pour Michael et lui permet de réaliser, comme il le dit lui-même, un rêve de petit gars. « J’ai fait des rencontres intéressantes et, surtout, je fais ce qui me passionne », ajoute-t-il.

Bien entendu, après ce contrat, il devra trouver de nouveaux projets à réaliser afin de continuer, comme il parvient à le faire depuis son arrivée à Montréal, à vivre de la danse. « Je fais confiance en la vie et je sais que des opportunités vont se présenter », termine-t-il.

Il aimerait bien également, dès qu’il aura la chance, de revenir à Victoriaville afin de voir sa famille qu’il n’a pas l’occasion de visiter aussi souvent qu’il le souhaiterait.