Un livre pour partager sa quête de la minceur

Un livre pour partager sa quête de la minceur
Jacqueline pose avec son livre et les carnets dans lesquels elle a écrit les lettres. (Photo : www.lanouvelle.net)

La Victoriavilloise Jacqueline Fecteau Turcotte lancera, le 14 mai, son premier livre. Elle y raconte sa quête de la minceur ou comment elle est parvenue à son poids santé en exorcisant ses démons au moyen de l’écriture.

« La quête de ma vie : la minceur » relate ainsi tout son cheminement (et même sa vie) et explique comment cette femme, qui a aujourd’hui 70 ans, est parvenue à se pardonner et comprendre pourquoi elle a toujours traîné un surplus de poids.

Elle a choisi s’ouvrir ainsi dans ce livre afin d’aider, si possible, ceux et celles qui, comme elle, se sont battus toute leur vie contre l’embonpoint , ont renoncé, donc, continuent à souffrir.

Jacqueline explique qu’en août 2019, l’écoute de l’émission « Belle à ma façon » avait été un déclencheur pour elle. Une participante avait alors expliqué que pour s’en sortir, il fallait écrire à son problème, lui donner de l’amour et le laisser vivre. « À ce moment, je me suis dit : si c’est bon pour elle, pourquoi pas pour moi? », relate Jacqueline. 

Ayant toujours cru au concept « la guérison au bout du crayon », l’esthéticienne retraitée s’est donc mise à écrire dans des cahiers recouverts de paillettes, qu’elle a d’ailleurs conservés. Elle a écrit des lettres notamment à son embonpoint, à ses deux lutins bagarreurs, à la balance, à son père, sa mère, à la petite Jacqueline de 3 ans, à son corps. « J’ai écrit à mon embonpoint pour le remercier. Il m’a peut-être sauvée d’autres dépendances », a-t-elle expliqué. Et ayant appris qu’il lui fallait brûler les écrits pour s’en libérer, Jacqueline a réécrit toutes les lettres avant de faire flamber (elle voulait conserver ses beaux cahiers). « C’est alors qu’une paix s’est installée », se souvient-elle.

Cet exercice d’écriture lui a permis de réaliser qu’elle s’était « enrobée » au fil des années afin de guérir un certain mal-être. Elle a osé plonger au plus profond de son âme afin de découvrir des blessures non guéries. « Il n’y a jamais seulement une cause », souligne-t-elle. Après avoir pardonné à ceux qui sont à l’origine de ces maux, mais aussi à elle-même, Jacqueline est parvenue à se libérer du surplus de poids qui empoisonnait sa vie depuis de multiples années. À partir de là, elle a recommencé un programme alimentaire qu’elle avait dans ses tiroirs, ce qui lui a permis de perdre une trentaine de livres (elle mesure 4 pieds 10 pouces). « Et les mots diète et régime ne font plus partie de mon vocabulaire », dit-elle avec conviction.

Jacqueline avait toujours rêvé d’écrire un livre, mais ne trouvait pas de sujet. « Comme j’aime les biographies, j’ai décidé d’écrire mon cheminement. » C’est ainsi qu’elle a inclus, dans son manuscrit, de grandes parties de sa vie qui viennent expliquer certaines blessures de l’enfance, de l’adolescence, etc. Elle a également partagé dans ce livre, qu’elle publie à compte d’auteur aux Carnets de Dame Plume, plusieurs photos.

En résulte un livre dont elle est particulièrement fière. « J’y ai mis mes tripes, mon âme et tout mon cœur », confie-t-elle. Bien sûr, tout le parcours n’aura pas été de tout repos et il a demandé une réflexion sur elle-même, mais, somme toute, cela aura valu la peine.

Jacqueline Fecteau Turcotte lancera son livre le 14 mai à 13 h à la salle de l’Âge d’Or au 2, rue Drouin à Victoriaville. Pour l’occasion, elle prépare une grande fête où la musique sera bien présente (comme elle l’est dans sa vie depuis toujours). On pourra alors se procurer le livre. Sinon, il suffit d’écrire à l’auteure, à l’adresse jackie.51@outlook.fr.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Un livre pour partager sa quête de la minceur – Les carnets de Dame Plume
6 mois

[…] Source: Un livre pour partager sa quête de la minceur – La Nouvelle Union et L’Avenir de l&rsqu… […]