Un livre pour laisser une empreinte de ses chansons

Un livre pour laisser une empreinte de ses chansons
* (Photo : gracieuseté)

Le 20 avril à la Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot de Victoriaville (à 18 h), l’auteure-compositrice et interprète Suzanne Lainesse procédera au lancement de son livre intitulé « Empreintes » qui contient dessins, commentaires et paroles de ses chansons.

On connaît bien la Victoriavilloise pour son talent de chanteuse, musicienne et compositrice. Ce qu’on sait moins, c’est qu’elle s’est lancée dans des cours de dessin il y a quelque temps, afin d’aller plus loin dans son processus de création et montrer, d’une autre façon, les chansons qu’elle a composées.

C’est en 2019 qu’elle a eu l’idée, une suite logique selon elle, d’illustrer ses chansons par un dessin. « Afin de jeter un éclairage supplémentaire », a-t-elle expliqué en entretien téléphonique.

Bien que n’ayant jamais dessiné de sa vie, et ne croyant pas avoir le talent pour le faire, elle a voulu suivre son idée et s’est inscrite à des cours de dessin avec Paul Hébert. Elle a suivi des cours entre les confinements, ce qui lui a permis de créer une soixantaine de dessins au crayon graphite. « J’ai appris sur le tas, à chaque dessin : l’ombre, la perspective, le portrait, etc. », confie-t-elle.

Les cours et l’accompagnement de Paul Hébert lui ont permis de prendre confiance en son projet, pour lequel elle a dû mettre beaucoup de temps. « Chaque dessin nécessite entre 8 et 30 heures et j’en faisais un ou deux par semaine », mentionne-t-elle.

Une démarche qui, elle l’espère, permettra aux gens de mieux comprendre ses chansons. « Le plus long dans tout ça, c’est de trouver l’idée qui représente le mieux la chanson », ajoute-t-elle.

Une fois l’idée trouvée, c’est une image, photo ou tableau la représentant que Suzanne devait rechercher pour la reproduire ensuite (avec la permission des auteurs, bien entendu). « Je n’ai jamais voulu être une illustratrice parfaite. Mais montrer où je suis rendue », précise-t-elle.

Ce sont ainsi 40 textes de ses chansons qui se retrouvent dans le livre qu’elle présente dans quelques jours. Ce dernier comporte deux préfaces. Une première signée par le poète Richard Gamache, qui a agi à titre de mentor dans les débuts d’auteure-compositrice de Suzanne et la seconde par Paul Hébert qui a su comprendre son projet. La plupart des chansons présentées se retrouvent sur ses trois albums (« Devant toi », « Te dire » et « Empreintes »), mais certains textes sont inédits.

Sur la page de gauche, les lecteurs pourront apprécier le dessin et le commentaire de Suzanne, tandis que celle de droite accueille les paroles des chansons. « C’est pour moi une autre façon de montrer une partie de moi-même », note-t-elle. Elle propose donc, en plus des dessins, des commentaires intimistes comme, entre autres, les circonstances dans lesquelles le texte a été écrit. « Et j’ai choisi comme titre le même que celui de mon troisième album puisque les deux se sont faits en parallèle », précise-t-elle.

Ce projet (réalisé à compte d’auteur), qui aura nécessité beaucoup de temps et d’apprentissage, saura, elle le souhaite, accompagner de belle façon ses trois albums de chansons.

On pourra se procurer le livre lors du lancement et, par la suite, par l’entremise de son site Web du www.suzannelainesse.com dans l’onglet « livre » ou encore par sa page Facebook.

Tous sont bienvenus au lancement. Une seule contrainte : le port du masque y est obligatoire. Elle profitera de l’événement pour présenter sur grand écran certains dessins et il est possible qu’elle déclame un ou deux textes.

Outre le livre, Suzanne Lainesse continue de faire vivre le troisième album et a quelques spectacles prévus au cours des prochains moins. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires