Un début de carrière prometteur

Un début de carrière prometteur
Léokim Beaumier-Lépine (Photo : Véro Boncompagni)

L’année 2021 aura été mouvementée pour le Victoriavillois Léokim Beaumier-Lépine. Il a, au cours de cette période, joué dans deux séries télévisées ainsi que dans un court métrage. Tout un début pour l’adolescent de 15 ans qui voudrait bien poursuivre une carrière dans le domaine.

D’ailleurs, on pourra voir le résultat de son travail dès le 14 février à 18 h 30, alors que la série « Le Pacte », dans laquelle il tient le rôle d’Arnaud, sera diffusée sur les ondes de Télé-Québec. Même chose pour l’autre série, « Les Cavaliers », où il incarne Sam et qui sera bientôt présentée sur Unis TV. Son troisième projet de 2021 est un court métrage intitulé « L’invincible », où il incarne Marc.

En entretien téléphonique, alors qu’il revenait de l’école secondaire Le boisé, où il est en secondaire IV dans le programme arts de la scène, le jeune homme a expliqué qu’il avait découvert sa passion pour le métier d’acteur lorsqu’il a tenu le rôle de Gavroche dans la comédie musicale Les Misérables, du Cégep de Victoriaville en 2018. « Quand je suis descendu de la scène, où j’avais combiné le chant et la présence sur scène, j’avais les étoiles dans les yeux et je savais que je voulais faire ça », a-t-il indiqué tout simplement.

Sa mère, Anne Beaumier, a bien vu qu’il souhaitait aller plus loin dans ce domaine artistique, mais il a fallu quelque temps avant de trouver la marche à suivre afin de véritablement entrer dans le circuit. C’est un peu plus tard, voyant passer une proposition d’audition sur les réseaux sociaux, que Léokim s’est lancé, accompagné dans sa démarche par ses parents, bien entendu. « J’ai fait trois auditions (en différentes étapes) pour le même projet, pour lesquelles j’ai été coaché par Pierre-Luc Houde », ajoute-t-il.

Cela lui a permis de prendre de l’expérience du côté des auditions, même s’il n’a pas décroché le rôle à ce moment-là. « Je n’avais pas d’agence d’artiste (pour le représenter), mais la production m’a beaucoup aimé », se souvient-il. On l’a alors dirigé vers l’agence Acte 1, où il a réussi à entrer sans trop de difficulté.

Il faut dire que Léokim est un acteur dans le sang, un naturel. Sans beaucoup de formation, sauf pour quelques coachings, il est parvenu à décrocher trois rôles pour des projets tournés en 2021. Il lui est facile de se mettre dans la peau du personnage qu’il a à jouer. 

C’est le cas pour « Le Pacte », par exemple, où il incarne le rôle d’Arnaud. « C’est un petit garçon qui vit des problèmes et qui va changer de personnalité et d’apparence pour cacher son ancienne personnalité. Un personnage qui me ressemble un peu », confie-t-il. Donc pour Léokim, il a été intéressant d’incarner ce jeune puisqu’il comprenait bien ce qu’il vivait. Ce tournage a eu lieu de la fin du mois de septembre et jusqu’en décembre et le jeune acteur a bien hâte de voir le résultat à l’écran. Il a déjà pu visionner trois épisodes, ce qu’il a bien apprécié. « Ce tournage représente juste de beaux souvenirs pour moi », ajoute-t-il. Léokim n’a également que de bons mots à dire sur cette production où toute l’équipe était bien organisée, ce qui a fait en sorte que tout s’est bien déroulé pour lui. 

Ce sont donc deux vies qu’il a dû mélanger pendant les tournages. Celle de l’école et celle du tournage. Et maintenant que les séries sont sur le point d’être vues de tout le monde, il appréhende un peu la réaction des gens qui le reconnaîtront. Il est bien conscient du côté positif et négatif aussi d’être connu sur la place publique. Il a hâte à la diffusion le 14 février, mais cela lui fait également un peu peur. « Un stress un peu l’fun parce que tu connais le résultat », réalise-t-il. Mais il entend bien demeurer terre à terre face à tout cela, ne pas se laisser influencer par les autres et continuer à faire ce métier qu’il a choisi.

Parce que l’adolescent confie qu’il veut véritablement être acteur. Même d’aller un peu plus loin dans tout cela en peaufinant, par exemple, son anglais et aller dans d’autres pays afin de faire des courts métrages ou autres projets qui lui permettraient de sensibiliser à des réalités difficiles, comme la pauvreté par exemple. En fait, il voudrait utiliser son talent pour sensibiliser sur différents sujets. « Avoir un pouvoir de changement », résume-t-il.

L’année 2021 lui aura probablement servi de tremplin pour cette carrière d’acteur. De belles expériences qui le propulseront encore plus loin, on l’espère. Mais pour le moment, il n’y a pas d’autres projets prévus et le jeune homme met tous ses efforts à ses études secondaires, ce qui est très important pour lui (et ses parents). « J’ai eu une audition pour un rôle, mais c’est un de mes amis qui l’a eu. C’est le fun, lui aussi se lance là-dedans », apprécie-t-il sans aucune jalousie.

Il a bien l’intention de poursuivre ses efforts pour bâtir sa carrière. Le domaine l’attire pour plusieurs raisons. Il aime se mettre dans la peau des gens et bien rendre leurs émotions. Il émane de lui une belle sensibilité qu’il parvient à transmettre à ses personnages. Et en plus, cela lui permet de côtoyer d’autres acteurs, plus expérimentés, qui l’accueillent à bras ouverts et lui permettent de s’épanouir dans ce métier. « J’ai besoin d’un travail où il y a du social et où je peux m’exprimer », termine-t-il. Cela explique en partie pourquoi il préfère, à ce stade-ci, la télé et le cinéma au théâtre par exemple. Dans les deux premiers, il est bien entouré, avec une équipe restreinte dans un environnement contrôlé où il n’y a pas de spectateurs pour le distraire de son rôle. Mais il ne ferme aucune porte. Il reste ouvert à ce qui se présentera devant lui. D’ailleurs, du théâtre, il aura l’occasion d’en faire à l’école, dans son programme.

Léokim Beaumier-Lépine, un nom à retenir dans les prochaines années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Martine Pelchat
Martine Pelchat
5 mois

Très heureuse de lire cet article concernant mon petit-fils! Je suis très fière de son évolution en tant qu’acteur et comédien! J’y vois le résultat du coaching et de la présence journalière assidue de sa mère. Elle en a fait du millage pour qu’il puisse aller à ses auditions. Elle a travaillé fort aussi pour trouver des endroits où demeurer lors des tournages ( cinéma et télé). Toute la famille l’accompagne dans ses projets même son arrière-grand-mère de 96 ans! 😁 Merci beaucoup de votre intérêt pour mon petit-fils! Je vous souhaite une très belle carrière!