Malgré tout, le 38e FIMAV est commencé

Malgré tout, le 38e FIMAV est commencé
Michel Levasseur (Photo : www.lanouvelle.net)

Ce ne sont pas les émotions qui auront manqué avant même l’ouverture du 38e Festival international de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV) qui a eu lieu hier soir (jeudi). En effet, l’organisation a dû se retourner rapidement puisque le groupe ukrainien, Dakh Daughters, n’a finalement pu faire le voyage à Victoriaville pour présenter son spectacle tant attendu.

Lors du cocktail d’ouverture, le directeur général et artistique du FIMAV, Michel Levasseur, a résumé la situation. « On a eu une grosse semaine », a-t-il lancé en faisant référence au spectacle du groupe ukrainien qui, au départ, a été déplacé du jeudi soir au vendredi après-midi, avant d’être tout simplement annulé. Il a expliqué que plusieurs instances avaient travaillé fort afin qu’une des artistes du groupe, qui habite désormais en France, puisse obtenir un visa d’entrée au Canada, sans succès. Une grande déception pour plusieurs puisque ce spectacle est celui du festival pour lequel le plus grand nombre de billets avaient été vendus. Il était planifié bien avant le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, mais avec les événements, plusieurs étaient curieux de venir voir et entendre ce groupe musical.

Michel Levasseur est tout de même parvenu à trouver un spectacle pour remplacer celui qui a dû être annulé, et ce, en quelques heures seulement. « Hier après-midi, j’ai appelé William Parker à 13 h. Il a pris l’avion ce matin (jeudi) de New York et son batteur (Francisco Mela) a aussi pris l’avion de Boston. Ils sont arrivés à 16 h 30 », a-t-il raconté. Ils étaient en spectacle à 22 h au Colisée Desjardins et ont présenté le projet intitulé « Mayan Space Station » en trio avec la guitariste, qui était déjà sur place pour le festival, Ava Mendoza. 

Les deux hommes devraient repartir aux États-Unis aujourd’hui (vendredi) s’ils obtiennent un test négatif à la COVID-19 avant de monter dans l’avion. « Ce n’est pas fini la pandémie. Mais on va passer à travers. Ce qui peut nous sauver tous, ce sont les arts, la musique », a rappelé M. Levasseur.

Il a également mentionné la présence du japonais Koichi Makigami qui, à un mois du festival, a accepté de remplacer l’artiste espagnole Fatima Miranda qui n’a pu entrer au Canada parce que, pour des raisons de santé, elle ne peut se faire vacciner contre la COVID-19. « Notre programme était alors à l’imprimerie. On a arrêté la production pendant une semaine. Encore des démarches avec le ministère… et finalement c’était impossible », a-t-il expliqué. Michel a d’ailleurs demandé à M. Makigami, qui était présent au cocktail, de lancer les premières notes de son spectacle, question de se mettre dans l’ambiance.

Premier spectacle

Le premier spectacle du FIMAV 38 a permis d’entendre Nadah el Shazly et ses musiciens. Son spectacle était présenté au cabaret Guy-Aubert du Carré 150 et la salle était remplie de spectateurs, dont quelques-uns qui ont préféré garder le masque.

La chanteuse égyptienne était accompagnée de la harpiste Sarah Pagé, de Jonah Fortune (contrebasse), de Radwan Ghazi Moumneh (buzuk, électroniques) et de Sam Shalabi (oud, électroniques). Le groupe a présenté une heure de spectacle pendant lequel l’artiste sonore a envoûté la salle avec sa voix et son chant. Parfois en complainte, d’autres fois en cris, Nadah a su charmer l’audition qui était attentive et partageait ses émotions vocales. 

Ensuite, William Parker s’est amené sur la scène du Colisée pour présenter le spectacle que les gens présents pour l’occasion ont apprécié. Avec ses acolytes musiciens, il a présenté le projet « Mayan Space Station » qui a permis de voir à l’œuvre des virtuoses de leurs instruments respectifs. Chacun a présenté son talent et savoir-faire musical. Le tout joint ensemble pour offrir une prestation remarquable.

Le FIMAV se poursuit jusqu’à dimanche soir. Outre les spectacles musicaux, une programmation cinéma est proposée et les Installations sonores au parc Sainte-Victoire se poursuivent également.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marc Beliveau
Marc Beliveau
1 mois

Que d’émotions pour l’organisateur hors pair qu’est Michel Levasseur, le grand manitou de FIMAV. Mais, il a su se débrouiller grace aux liens de confiance qu’il a tissé avec des centaines d’artistes de par le monde. Chapeau Michel !!

trackback
Watch Malgré tout, le 38e FIMAV est commencé - Latest News Video
1 mois

[…] Malgré tout, le 38e FIMAV est commencé – Click for Read Full News Story We update regularly Canada Latest Breaking Entertainment News here. We update (2022-05-20 […]