Les hommes aînés et la détresse psychologique

VICTORIAVILLE.C’est à la demande de la Table régionale de concertation pour les aînés que le théâtre Parminou a concocté une animation théâtre qui porte sur la détresse psychologique des aînés, plus particulièrement celle des hommes.

Présentée en générale à l’Académie de danse (on sait que le Parminou est en grandes rénovations) jeudi, l’animation a obtenu ses premières réactions d’un public trié sur le volet.

La pièce en deux tableaux, intitulée Le coffre, met en vedette Réjean Bédard et Normand Carrière qui incarnent deux vieux amis de 77 ans. Le premier vient de subir un AVC et devra se résoudre à déménager dans un CHSLD, mais a toujours de quoi passer le temps grâce à la lecture ou à la musique alors que le deuxième est en pleine santé, mais n’a rien à faire de ses journées.

D’un autre côté, un mari de 67 ans, retraité aussi, a également beaucoup de temps libre à meubler. Il s’est organisé un garage à son image, mais s’ennuie. Cela inquiète ses enfants et son épouse qui, viendront trouver un moyen d’occuper ses journées…

Cette solitude, plusieurs retraités la vivent et le mal atteint beaucoup les aînés de sexe masculin. Si les femmes se trouvent davantage d’occupations et de passe-temps, la situation est plus complexe chez les hommes qui se retrouvent souvent désœuvrés.

La pièce vient encourager les aînés vivant une détresse du genre, à consulter. «Ce n’est pas une faiblesse de demander de l’aide», dira l’un des personnages.

«De quoi je me plaindrais?» est une autre question qui fait surface lorsqu’on parle aux aînés. Ceux qui sont en santé s’estiment heureux même s’ils ne parviennent pas à trouver des passions pour meubler leurs journées…

La pièce remplie de sensibilité et qui présente avec un brin d’humour une triste réalité a été écrite par Réjean Bédard, mise en scène par Hugo Turgeon et la scénographie a été réalisée par Cybel St-Pierre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires