Les 22e Fêtes Victoriennes sous le thème «Rouge couleur passion»

Communiqué

Les 22e Fêtes Victoriennes sous le thème «Rouge couleur passion»
L'équipe des Fêtes Victoriennes (Photo : gracieuseté)

Les Fêtes victoriennes, pour leur 22e année, présentent une nouvelle création et un texte de son répertoire.

Le thème «Rouge, couleur passion»  a été retenu pour cette édition qui se tiendra dans les jardins du Musée Laurier le dimanche 4 septembre. Il représente la passion de poursuivre la démarche artistique en présentant l’histoire dans un lieu historiquem tantis que le rouge passion est la couleur de la politique et de l’amour qui  feront vivre aux spectateurs de grands émois par le théâtre et la musique.

En cas de pluie, la programmation se transporte à la salle Pavillon Arthabaska, 100, Chemin Mont Saint-Michel. et cette année, il y aura un coût d’entrée de 5 $ pour participer à l’événement, en raison des difficultés de financement des dernières années.

Programmation

Une allocution de Wilfrid Laurier sur le parvis de l’église Saint-Christophe d’Arthabaska, après la messe, invitant ses concitoyens à prendre connaissance d’une nouvelle très importante est prévue. Et qui sait qui pourra s’inviter sur le parvis?

Pique-nique à midi 

Tous les participants sont invités au traditionnel déjeuner sur l’herbe. Chacun muni de son panier pourra manger et boire au son de la musique de l’époque. Une animation sur la bienséance sera présentée par Adélaïde Duchesne et Violette Lacasse. Mélissa Camirand, animatrice, présentera au public les volets théâtraux et musicaux qui sont présentés à 13 h 30 et 15 h. 

L’amour peut être vache

 Un texte d’Yves Payette, mise en scène par France Beaulé.

 Inspiré du 10e commandement, l’auteur, Yves Payette, raconte l’histoire de Marie et de Joseph, un jeune couple habitant la région d’Arthabaskaville. Joseph ne pouvant remplir son devoir d’époux, l’intervention de son voisin, Jean-Baptiste dit le Saint-Esprit, permet l’arrivée d’un miracle. Mais tout ça a un prix : celui d’une sacrée vache, ou plutôt une vache sacrée, grandement convoitée par Joseph.

Avec Léa Bussière dans le rôle de Marie,

Antoine Martel dans le rôle de Joseph,

Marianne Gagnon dans le rôle de Marthe,

Hugues Allaire dans le rôle de Jean-Baptiste.

Le Laurier rouge 

Une pièce de théâtre écrite par Michèle Proulx, en collaboration avec Gaëtan Saint-Arnaud, elle est adaptée et mise en scène par Julie Houle.

Wilfrid Laurier, jeune avocat de 25 ans, est tout fraîchement débarqué à Victoriaville. Rédacteur pour le journal «Le Défricheur», il affiche déjà ses couleurs au grand désespoir du curé Suzor qui voit… rouge! Heureusement, Dorion et même l’au-delà veillent sur Laurier. Amen! 

Avec Loïc Bédard dans le rôle de Wilfrid Laurier,

Marcel Côté dans le rôle d’Antoine-Aimé Dorion,

André Martel dans le rôle du curé Suzor,

Julie Ouellette dans le rôle de la mère de Wilfrid Laurier,

Anie Roberge, Julie Houle et Florence Rivest dans le rôle du chœur.

Prestation musicale à 14 h 30 

Le Choeur du Vieux Chalet  présente «Le plaisir de chanter !» sous la direction de  Danielle Pelletier. Vous entendrez des chants qui reflètent l’harmonie de chanter ensemble, la joie d’être unis dans ces moments de paix et de bonheur.

Au programme : Parlez-moi d’amour, J’ai cueilli la belle rose, Si on chantait ensemble, Trinque l’amourette, Il est un jardin, L’amitié, Le ciel se marie avec la mer, Chante comme si tu devais mourir demain, Mille colombes, Il est où le bonheur et le Vieux Chalet.

La chorale existe depuis 1998. Elle relève de l’AREQ, association des retraitées et des retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec.

Elle compte parmi sa quarantaine de membres, des choristes des MRC de l’Érable et d’Arthabaska. La direction musicale a été réalisée par Claude Bolduc pendant 20 ans et depuis 2018, par Danielle Pelletier. Le répertoire est varié. Il touche autant le chant populaire, folklorique, les chansons françaises et les chants traditionnels.

Sur le site 

Outre les volets théâtral et musical il y aura , sur le site, une exposition de tableaux du Comité des expositions sur le patrimoine de Victoriaville. Il sera également possible de visiter, gratuitement, le Musée Laurier et son expostion «Qui est Wilfrid Laurier?» et le Musée de l’Hôtel des Postes. La visite de l’église Saint-Christophe d’Arthabaska et son cimetière est aussi proposée au cours de la journée.

Faisons plus ample connaissance

Les Fêtes Victoriennes est un organisme de développement culturel de Victoriaville qui dispose, dans son volet théâtral, de plus de 150 textes relatant les mœurs de l’époque. Les auteurs, metteurs en scène et comédiens créent des moments magiques.

Volet costumier 

Pour vivre pleinement une expérience victorienne, le costumier possède des centaines de costumes pour toutes les occasions de fêtes et d’anniversaires afin de créer une ambiance victorienne.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
ERREUR
ERREUR
3 mois

Chemin mont St-Michel ne serait pas plutôt le chemin Mont Arthabaska et Wilfrid est arrivé à victo en janvier 1867 et chassé pour les conservateurs et le clergé ( à cause de ses idées ) il décide de s’établir à Arthabaska en septembre 1867