Le Comité des expositions offre « Un siècle de culture »

Le Comité des expositions offre « Un siècle de culture »
L'exposition est constituée de 44 tableaux thématiques, de photos et d'artéfacts. (Photo : www.lanouvelle.net)

Du 30 septembre au 8 janvier, le Musée de l’Hôtel des postes de Victoriaville accueillera la 20e exposition organisée par le Comité des expositions sur le patrimoine de Victoriaville qui s’intitule : « Un siècle de culture ».

Ce sera l’occasion d’apprécier le travail des bénévoles de ce comité qui oeuvrent à élaborer cette exposition depuis décembre 2021. Cela a permis de réaliser 44 tableaux thématiques, accompagnés de plus de 200 artéfacts provenant des différentes périodes visitées. Un véritable voyage temporel culturel. Depuis quelques jours, les membres du comité s’affairent à mettre en place cette exposition qui présente une foule d’informations permettant de revivre les moments importants de la culture de la région, et ce, entre les années 1890 et 1990.

Le directeur général du Musée Laurier (et de l’Hôtel des postes), André Bellavance, s’est dit heureux d’accueillir cette exposition qui permettra aux visiteurs de faire de belles découvertes sur le sujet culturel ou encore de revivre de beaux souvenirs. Quant au président du comité, Robert Raymond, il a mentionné que cette exposition, la 20e du groupe depuis 10 ans, est probablement la plus imposante en termes d’informations recueillies. « En fait, nous avons poussé la note puisqu’on présente trois époques différentes, donc presque trois expositions en une seule », a-t-il mentionné.

Les 44 panneaux renferment une mine d’informations et de multiples photos et se veulent un résumé des recherches effectuées. Afin de bien livrer tous les renseignements dénichés, le Comité a décidé de réaliser une revue de 120 pages qui complètera efficacement l’exposition.

On peut ainsi y voir, en commençant, les Laurier, fervents de culture et même le véritable piano de Zoé, qu’elle utilisait pour divertir les invités. Passent ensuite, selon les époques, des noms connus dans les différentes sphères culturelles. 

En fait, on s’attarde particulièrement à trois périodes, soit de 1890 à 1930, de 1930 à 1960 et de 1960 à 1990. La musique, la littérature, le théâtre, les arts visuels, le cinéma, etc., rien ne manque dans cette exposition qui est offerte gratuitement à la population. En effet, grâce à l’Entente de développement culturel, le Comité des expositions peut poursuivre dans sa philosophie de donner accès au patrimoine de la région, sans coût d’entrée.

La présidence d’honneur de cet événement a été confiée au cinéaste originaire d’Arthabaska, Serge Giguère. Ce dernier, lors de la présentation de l’exposition, était heureux de se retrouver à l’Hôtel des postes où il venait chaque jour, enfant, chercher le courrier de sa famille. « Je suis fier de ma région et je trouve merveilleux que vous organisiez cette exposition », a-t-il mentionné.

Une table ronde

Pour cette exposition, qui est particulièrement riche en contenu, le Comité des expositions a ajouté une activité spéciale qui aura lieu le 2 octobre dès 13 h 30 à la bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot de Victoriaville. Elle prendra la forme d’une table ronde animée par l’auteure Maureen Martineau. Celle-ci recevra alors  le peintre reconnu Marcel Fecteau , ainsi que Denise Boucher (par vidéo) qui parlera de ses moments marquants à la radio de CFDA. Il y aura également Lyette Forcier, une des « Artistes de la chanson », qui racontera des anecdotes ainsi que Patrice Daigneault qui rappellera comment le théâtre du Perce-Rêve a été un tremplin pour plusieurs comédiens et humoristes de la région (dont Pierre Verville). Il sera également question de la Troupe à Wilfrid avec Denis Leblanc et Dominique Laquerre évoquera les premières salles d’exposition de Victoriaville. Denis Lavigne, membre des Frères à ch’val se joindra aussi à la table. Sa mère était gérante d’artistes dans les années 60 et elle les produisait à Victoriaville. « Ça nous permettra de voir à qui on est tributaires de la vie culturelle, avec des témoins de l’époque », résume Maureen.

L’entrée à cette table ronde, tout comme celle de l’exposition, est gratuite et cette activité, présentée pendant les Journées de la culture, a obtenu un coup de chapeau de cette organisation. Pour cette 20e exposition, le Comité espère accueillir 1000 visiteurs à l’Hôtel des postes. « Et nous souhaitons aussi l’exporter », ajoute le président. En effet, après son passage à Victoriaville, elle pourrait facilement être vue dans les bibliothèques de la région, les classes d’histoire ou autres, afin de faire bénéficier le plus grand nombre de toutes les informations intéressantes contenues dans l’exposition « Un siècle de culture ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fredmar
Fredmar
8 jours

Mme la journaliste voulez vous s.v.p. prendre note que Pierre Verville est natif d’ARTHABASKA ,ce n’est pas la première fois que ça arrive