Isabelle Kirouac : de Warwick à Vancouver

Isabelle Kirouac : de Warwick à Vancouver
Les échasses sont en vedette dans le spectacle «Habitats» (Photo : gracieuseté)

La Warwickoise d’origine, Isabelle Kirouac, en a vu du pays avant de s’installer à Vancouver il y a plusieurs années. Elle est revenue dans la région quelques jours, notamment pour présenter à Victoriaville son spectacle intitulé « Habitats », les 6 et 7 août, à la place Sainte-Victoire.

C’est dans le cadre de la série Résonances du Carré 150 que le spectacle est proposé. Celui-ci, créé par l’artiste et présenté depuis la fin de 2016, démontre bien l’ampleur du talent d’Isabelle qui, au fil des années, s’est intéressée à une multitude de médiums artistiques.

Parmi ceux-ci, en excluant la danse qui est son principal moyen d’expression, il y a les échasses. En effet, l’artiste s’est intéressée à cette pratique il y a quelques années. « Un drôle de médium que les échasses », a-t-elle indiqué en entretien téléphonique. Ceux-ci déplacent le centre de gravité et ont cette caractéristique de nécessiter d’être toujours en mouvement afin de conserver l’équilibre. « Il n’y a pas non plus de propulsion au niveau de la cheville », ajoute-t-elle.

Si elles sont connues et utilisées dans la majorité des pays à différentes époques, elles demeurent assez marginales en art et en danse particulièrement. Quant à Isabelle, elle en utilise quatre (deux aux pieds et deux aux mains), ce qui lui permet de créer un grand répertoire de mouvements et lui donne deux points d’appui supplémentaires, ce qui n’est pas négligeable.

Quant à « Habitats », il s’agit d’un spectacle qui mélange danse, comédie physique et cirque. Il est donc accessible à toute la famille.

De la musique à la danse

On peut dire qu’Isabelle Kirouac a un parcours artistique unique. Elle a d’abord étudié la musique, puis la littérature. « J’ai toujours voulu faire de la danse, mais ne l’ai pas étudié. J’avais trop peur de ne plus avoir envie de danser par la suite », a-t-elle raconté.

C’est donc de manière autodidacte et en suivant différents ateliers professionnels qu’elle a perfectionné son art qui, par la suite, l’a menée partout à travers la planète jusqu’à ce qu’elle décide de se poser, en 2013, à Vancouver où elle a fait une maîtrise en arts interdisciplinaires. Depuis, c’est là qu’elle réside et s’implique dans la communauté tout en développant son propre travail artistique.

Isabelle a donc son approche originale en danse, où toutes ses formations et intérêts sont mis à profit, que ce soit la musique, la danse, le théâtre immersif, etc.

Elle profite d’une mini-tournée pour venir au Québec et performer, avec Shôvàne Brisindi, devant les siens à Victoriaville (sa famille est toujours à Warwick).

Ensuite, elle a d’autres projets de création à compléter qui continueront d’intégrer ce qu’elle vit, apprend ou veut transmettre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires