Inauguration d’une œuvre dédiée aux droits des enfants

Communiqué

Inauguration d’une œuvre dédiée aux droits des enfants
L’artiste céramiste Daniel Martineau, entouré de membres du conseil municipal et du Conseil jeunesse de Victoriaville. (Photo : gracieuseté)

400 empreintes de mains sur des tuiles de céramique composent la nouvelle œuvre « Main dans la main » inaugurée au parc Bouchard situé à l’angle de la rue Saint-Jean-Baptiste et de la rue Perreault au centre-ville de Victoriaville. Créée par l’artiste céramiste Daniel Martineau, l’œuvre regroupe plus d’une cinquantaine de droits des enfants, une politique adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies. 

« En tant qu’élus, les familles sont au cœur de nos décisions. La réalisation de cette œuvre représente un engagement concret de notre volonté de mettre en valeur les droits des enfants. Notre empreinte est maintenant immortalisée dans l’espace public du centre-ville, nous rappelant ainsi notre responsabilité collective de veiller au respect de ces droits », indique le maire de Victoriaville, Antoine Tardif. 

« Comme communauté, c’est notre devoir d’offrir les meilleures conditions pour permettre à nos jeunes de grandir et de s’épanouir dans un milieu sain. Cette œuvre incarne ce lien privilégié entre les élus municipaux de Victoriaville et ses jeunes. Je tiens à remercier Daniel Martineau, artiste céramiste, d’avoir immortalisé cet engagement concret à l’effet que nous sommes ensemble », mentionne le conseiller municipal et élu responsable des politiques sociales, Patrick Paulin.

De la garderie jusqu’à l’école secondaire, l’artiste céramiste Daniel Martineau est allé à la rencontre d’enfants et d’adolescents pour recueillir l’empreinte de leur main sur une tuile de céramique. Des élus municipaux l’ont accompagné pour expliquer leur rôle à la Ville et parler de droits et l’empreinte de leur main a aussi été recueillie. Puis, chacune des empreintes a été intégrée à l’œuvre. Au sommet de chacune des quatre tours qui composent l’œuvre, figure un droit des enfants issu de la Convention des Nations Unies.

Jumelées aux mains des membres du conseil municipal, du Conseil jeunesse et de membres de l’administration municipale, ces 400 mains réunies proviennent d’enfants du CPE Hoplavie, de la Garderie La Licorne, de La Petite école Vision, de l’école La Myriade, de l’école Monseigneur-Milot, de l’école Saint-Gabriel-Lalemant, de l’école Le manège, de l’école secondaire Le boisé, de l’école secondaire Le tandem et de la Maison des Amis.

Initialement, le projet intégrait les deux arbres matures présents sur le site. Malheureusement, l’évaluation de l’état de santé de ces arbres a forcé leur abattage pour des raisons de sécurité. De nouveaux arbres ont été plantés et permettront au projet de prendre racine avec un nouvel aménagement. 

Ce projet a bénéficié d’un soutien dans le cadre de l’Entente de développement culturel conclue entre la Ville de Victoriaville et le gouvernement du Québec. Cette médiation culturelle, dont les droits des enfants sont au cœur de la démarche, est en cohérence avec les valeurs portées par l’accréditation Municipalité amie des enfants.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Comment
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Fremich
Fremich
5 mois

Il s’agit d’une très belle idée et d’un très beau geste qui, espérons-le, seront plus qu’un simple engagement, mais seront suivi par une volonté continue d’y donner suite.