Dès le 4 août, la légende de La Corriveau reprend vie à Victoriaville

Communiqué

Dès le 4 août, la légende de La Corriveau reprend vie à Victoriaville
(Photo : Thierry Du Bois)

Présentée en grande première le 7 juillet dernier au Centre culturel Desjardins de Joliette, La Corriveau – la soif des corbeaux, cette nouvelle production qui risque de s’inscrire elle-même dans l’histoire du théâtre musical au Québec, s’installera dès le 4 août au Carré 150 de Victoriaville après une quinzaine de représentations tenues à Joliette et Ste-Agathe-des-Monts. 

Déjà, tant le public que les critiques sont conquis et ne tarissent pas d’éloges à propos des chansons et de la musique originales, de la mise en scène, des costumes et du jeu des comédiens :

 

» Le résultat est vivant, intelligent et absolument d’actualité. «

– Patrice Bonneau, REVUE JEU

» Au rythme de chansons enlevantes, originales et qu’on a pourtant l’impression de connaître par coeur, « La Corriveau-La Soif des corbeaux » nous fait rire, pleurer et nous indigner. «

– Geneviève Quessy, JOURNAL DE MONTRÉAL

  » La distribution compte de très doués vocalistes, comme Jean Maheux, en père accusé d’abord du meurtre, et Renaud Paradis, en notaire défendant l’inculpée. (…) Des choeurs amples et harmonieux pour évoquer un épisode marquant de notre récit collectif. «

– Marie Labrecque, LE DEVOIR

À propos du spectacle

Revisitez une histoire qui résonne depuis très longtemps et qui, cette fois, sera racontée à travers la bouche de ceux qui n’ont pas assez parlé. Au fil d’une enquête et d’un procès aux milles allures, seront mises en scène les nombreuses divergences et distorsions de l’histoire tragique de cette femme. Cette histoire-là a le dos large… Elle entraîne dans son sillon des femmes par milliers, des femmes assassinées, des femmes pointées du doigt pour avoir parlé, pour avoir osé, pour avoir chanté trop fort, pour avoir hurlé à la lune et danser dans la lumière… Les sorcières d’hier ont mis au monde toutes celles qui brûlent encore aujourd’hui. La seule chose qui a changé, c’est la façon de mourir.

Une création du Théâtre de l’Oeil Ouvert avec Jean Maheux, Frédérike Bédard, Renaud Paradis, Frédérique Mousseau, Karine Lagueux, Simon Labelle-Ouimet, Jade Bruneau et Simon Fréchette-Daoust Direction de création et mise en scène : Jade Bruneau Texte : Geneviève Beaudet et Félix Léveillé Chansons : Audrey Thériault Direction musicale et arrangements : Marc-André Perron Assistance à la mise en scène et régie : Lou Arteau et Marilou Huberdeau.

Billets en vente maintenant : lecarre150.com/saison-estivale ou par téléphone au 819 752-9912.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires