Artère : des spectacles gratuits offerts au Carré 150

Communiqué

Artère : des spectacles gratuits offerts au Carré 150
(Photo : Martin Morissette)

Diffusion Momentum a récemment dévoilé l’ensemble de sa programmation spéciale Artère, une série unique qui fera battre le cœur du public pour des bijoux de projets artistiques issus de différentes disciplines et qui seront présentés gratuitement au Carré 150, au retour des Fêtes. 

Un premier avant-goût avait été dévoilé avec Èbe, une performance de danse contemporaine présentée sur la scène de la salle Les-frères-Lemaire le 7 décembre dernier. Huit nouvelles performances seront également offertes entre le 13 janvier et le 5 février, pour la plupart dans l’ambiance chaleureuse et urbaine du studio Monique-Bourgeois. Pop-rock, Pop-folk, indie folk, jazz, danse et néoclassique seront à l’honneur de ces huit prochains rendez-vous rendus possibles grâce au gouvernement du Canada, par l’entremise du Fonds de réengagement avec les publics pour les organismes œuvrant dans la présentation de spectacles professionnels. 

Mirabelle – Vendredi 13 janvier, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // pop-rock anglophone

De son vrai nom Laurence Hélie, les nouvelles chansons composées sous son pseudonyme Mirabelle ne ressemblent à rien de ce que Laurence Hélie a conçu jusqu’à présent. C’est une musique pop en anglais (la langue dans laquelle elle a appris à chanter), aux sonorités évoquant les années 90, tout en étant contemporaines, que le public découvrira. Une ambiance musicale à la fois émouvante, innovante et intime, spacieuse autant que chaleureuse bercera celui-ci au cœur du studio. Le cœur et l’échine du projet, ce sont les mélodies et la voix de Laurence Hélie. La même voix qui chantait des reprises populaires dans un groupe beauceron à l’adolescence, la voix qui lui a valu le Félix de l’Album country pour son disque homonyme en 2011, celle qui a accompagné tant de gens – cette voix qui s’est tue, cette voix qu’elle a dû perdre pour mieux la retrouver. Elle s’appelle désormais Mirabelle.

Boa Expérience – Samedi 14 janvier, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // néoclassique et projections visuelles

Mariant les sonorités chaleureuses du violoncelle et du piano, le duo BOA expérience propose un voyage passant de l’intime au grandiose, où les riches paysages musicaux et visuels nous plongent dans un univers cinématographique vibrant. Offrant une musique tantôt douce et mélancolique, tantôt vive et saisissante, les compositeurs-interprètes transportent l’auditoire à travers un captivant éventail de couleurs et d’intensités.

Anthoni Barbe – Vendredi 20 janvier, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // néoclassique, jazz

Anthoni Barbe est un pianiste, compositeur et interprète. Il est aussi membre fondateur du groupe Mines Madeleine. Dans un style néo-classique, minimaliste, parfois jazz, souvent planant, ses compositions se démarquent par un style de jeu intense et unique.

Morin-Levasseur – Mardi 31 janvier, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // musique et danse

La musique a souvent accompagné la danse. Il est plus rare qu’elle en soit protagoniste. Le spectacle Triade est né de la rencontre entre la danseuse, improvisatrice et interprète Érika Morin, le musicien Danys Levasseur (également créateur de paysages sonores) et un instrument, chaque fois différent. Les trois forment un tout, indissociable et en mouvance constante, à l’image des forces et des tensions qui sous-tendent le monde.

Après une performance remarquée au Cabaret Le Seuil en 2021, sur invitation de John Blouin, le duo victoriavillois a décidé de continuer l’aventure. L’idée que Morin – Levasseur puissent tous deux être danseurs et instrumentistes à travers divers tableaux a peu à peu émergé. Leur processus de création cherche à explorer divers états d’être physiques et émotionnels afin d’approfondir la gestuelle et développer un langage physique qui leur soit propre. Pour Morin – Levasseur, l’instrument de musique est plus qu’un objet. Sa présence, sa persistance sonore, voire son insistance, en font un personnage à part entière.

Après une résidence au Bloc Danse à Québec et une prestation au GalArt 2022 à Victoriaville, nul ne sait où ira cette triade dans l’exploration interdisciplinaire. La résidence de janvier 2023 au Carré 150 promet d’être un autre jalon dans le parcours de ces artistes et une belle découverte pour le public.

Metò – Jeudi 2 février, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // indie folk anglophone

Talentueux, sensible et étonnant, le multi-instrumentiste et réalisateur Olivier Côté Méthot, alias Metò, propose des compositions folk anglophones bouleversantes à la Bon Iver, Leif Vollebekk ou Patrick Watson. Durant une longue période d’accompagnement de son père mourant, il a choisi de transformer ses blessures en chansons mélodieuses poétiques et lumineuses. Originaire d’Arvida au Saguenay et aujourd’hui installé à Limoilou, il demeure habité par la cité qui l’a vu grandir autant que par cette récente épreuve.

Rosalie Ayotte – Vendredi 3 février, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // pop-folk francophone

Rosalie Ayotte, auteure-compositrice-interprète native de Saint-Tite en Mauricie, fait de la musique pour se raconter et faire du bien. Ses chansons enveloppantes font souvent réfléchir et se plonger en nous-mêmes. La chanteuse a la capacité de mettre en chanson les petits et les grands moments de la vie qui fait que chacun peut se reconnaître dans ses textes.

Amélie Veille – Samedi 4 février, 19 h (studio Monique-Bourgeois) // pop-folk francophone

L’autrice-compositrice-interprète Amélie Veille vous convie, entourée de ses deux complices musiciens aux guitares et à la contrebasse, à d’heureuses retrouvailles musicales tout en fraîcheur, en sensibilité et en joie de vivre. Au menu : ses plus belles chansons, dont quelques nouvelles pièces issues de son plus récent album, Nos possibles, ainsi qu’une poignée d’anecdotes savoureuses, de grands classiques à chanter en chœur et de bien jolies surprises.

Travelogue : sur les traces de Joni Mitchell – Dimanche 5 février, 19 h (salle Les-frères-Lemaire) // jazz

Joni Mitchell est une artiste unique et intemporelle. Non seulement a-t-elle une carrière qui s’étend sur un demi-siècle, mais chacun de ses albums est un monde à part entière. Pour découvrir ou redécouvrir cette artiste exceptionnelle, une formation constituée de la crème des musiciens québécois, à savoir Coral Egan (voix), Yannick Rieu (saxophone) et Daniel Thouin (piano) proposent ici un survol de son œuvre où le jazz, la folk et la pop se côtoient de façon originale et pertinente. Ceux-ci seront accompagnés de Rick Haworth (guitare électrique), Rémi-Jean Leblanc (basse), Miles Dupire-Gagnon (percussions, voix), Robbie Kuster (batterie) et Zachary Boileau (guitare acoustique). Le public peut s’attendre à une relecture très personnelle des River, Big Yellow Taxi et autres Coyote, mais fortement ancrée dans l’esprit d’ouverture musicale qui caractérise le répertoire de Joni Mitchell. Les chansons deviennent ainsi un terrain de jeu propice à l’improvisation et à l’interprétation. Une rétrospective qui ne donne pas dans la nostalgie, mais qui s’inscrit indubitablement dans le présent.

La présentation des spectacles de la série Artère est rendue possible grâce au gouvernement du Canada et au Fonds de réengagement avec les publics pour les organismes œuvrant dans la présentation de spectacles professionnels de Patrimoine canadien.

Ces spectacles sont offerts gratuitement, mais les places sont limitées et doivent être réservées en visitant le site www.lecarre150.com ou en téléphonant au 819 752-9912.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires